Un grand coup de balai sur les mendiants, au nom du « propre en ordre » !

Délibération de la Cour constitutionnelle sur l’interdiction de la mendicité
Un grand coup de balai sur les mendiants, au nom du « propre en ordre » !

Plusieurs membres du Comité vaudois contre l’interdiction de la mendicité ont assisté aux délibérations publiques de la Cour constitutionnelle vaudoise, qui devait se prononcer ce jour sur la constitutionnalité de loi interdisant la mendicité.

Le Comité est consterné de la décision de la Cour, validant l’interdiction de la mendicité telle qu’adoptée par le Grand Conseil le 27 septembre 2016. En effet, tout en reconnaissant qu’une interdiction générale de la mendicité porte atteinte à la liberté personnelle et à la liberté économique des personnes qui mendient, la Cour estime que la restriction de ces libertés fondamentales est légitime pour des raisons de « gêne » de l’ordre public.

Le Comité estime que la Cour est restée emprisonnée dans une vision discriminatoire envers les plus pauvres, définissant l’intérêt public au seul regard des personnes bien portantes et bien pensantes qui se disent « dérangées » par les mendiants. Cette vision est honteuse et indigne d’une société dont « la force se mesure au bien-être du plus faible de ses membres » (préambule de la Constitution fédérale).

Le Comité continue de considérer, avec l’une des juges de la Cour, que cette loi est disproportionnée. Elle constitue un rejet et une stigmatisation des personnes qui mendient, les criminalise (dimension qui n’a pas du tout été évoquée par la Cour), au lieu de chercher de concert avec eux des solutions pour retrouver des conditions de vie dignes. Le comité continue de voir les droits fondamentaux des personnes mendiantes bafoués par cette loi, tout comme ceux des personnes solidaires et de bonne volonté qui veulent les aider et se trouvent de ce fait mises en porte-à-faux. Il constate que la Cour n’a malheureusement pas compris que la mendicité n’est pas un choix de carrière professionnelle, mais un moyen, extrêmement précaire et bien souvent humiliant de survie, ainsi qu’un indicateur de grande pauvreté.

Le Comité encourage les recourants à porter l’affaire devant le Tribunal fédéral. Il rappelle également que la Cour européenne des Droits de l’Homme a été saisie d’une question similaire qui n’a pas encore été jugée à ce jour.

Les associations et partis membres du Comité continueront de toutes leurs forces à lutter pour que les plus pauvres parmi nous soient reconnus dans leur pleine dignité, et que se poursuivent à leur égard des actions d’entraide et de solidarité, permettant véritablement de les secourir au lieu de les criminaliser.

Le Comité rappelle par ailleurs qu’il a déposé une pétition au Grand Conseil, lui demandant de renoncer à l’interdiction pure et simple de la mendicité pour revenir aux dispositions proposées dans le contre-projet du Conseil d’État, à savoir une lutte accrue contre l’exploitation d’autrui, et la protection des mineurs et des personnes dépendantes. Cette pétition n’a pas encore été débattue en plénum. Le comité espère que le Grand Conseil saura encourager le gouvernement à mettre en œuvre des politiques publiques contribuant réellement à lutter contre la pauvreté et les discriminations, dans un Canton qui connaît de grandes inégalités sociales.

Lausanne, le 10 mai 2017

 

Communiqué de presse du Comité vaudois contre l’interdiction de la mendicité

Contact : Jorge Lemos

 

 

10 mai 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Communiqué sur les élections cantonales 2017: La gauche radicale progresse

 

Communiqué de solidaritéS Vaud du 2 mai 2017

Élections cantonales vaudoises

La gauche radicale progresse au Grand Conseil

Au Conseil d’Etat, nos candidat.e.s Ensemble à Gauche (EàG) atteignent 5.79 à 6.34 % des suffrages, alors qu’en 2012, le socle de la gauche radicale plafonnait à 3-4%. Ce vote traduit donc un progrès des idées et du programme d’EàG au sein de la population vaudoise, ceci alors même qu’EàG avait des listes à présenter au législatif pour un moins grand nombre d’électeurs et électrices. Nous nous réjouissons en particulier des très bons scores obtenus à Vevey, à Renens ou encore à Lausanne, où notre candidat Hadrien Buclin arrive premier derrière les partis de gouvernement.

Au Grand Conseil, EàG gagne un siège par rapport à 2012, lui permettant ainsi de débuter la législature avec 5 députés et un groupe parlementaire. Nos résultats en suffrages sont en progrès dans le sous-arrondissement de Lausanne-ville, dans l’arrondissement de l’Ouest-Lausannois, ainsi que dans la Riviera – Pays d’Enhaut. EàG est donc satisfait de cette progression. Nous félicitons Yvan Luccarini (Vevey), Vincent Keller (Renens), Marc Vuilleumier (Lausanne), Hadrien Buclin (Lausanne) et Jean-Michel Dolivo (Lausanne) pour leur élection. lire la suite »

3 mai 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Tou-te-s dans la rue pour le 1er mai à Lausanne!

NON à la hausse de l’âge de la retraite !
NON à la baisse des rentes !
NON au recul du pouvoir d’achat !

PROGRAMME :

17h00 Rassemblement à la Place de la Riponne
17h30 Manifestation jusqu’à Montbenon accompagné en musique par «Traction A Vent» (http://tractionavent.com/)
18h30 Soirée militante et conviviale à la salle des fêtes du Casino de Montbenon (Discours, stands de boissons de nourritures et musique)

Téléchargez tract (PDF)

lire la suite »

26 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Comment combattre le FN ? – Conférence-débat avec Omar Salouti

Conférence-débat avec Omar Salouti, militant antiraciste et figure importante de la Marche pour la Justice et la Dignité (France)

Vendredi 28 avril 19h30
La Fraternité
Place Arlaud 2 (Lausanne)

Jamais le Front National n’a obtenu un tel score lors des élections présidentielles française. Après le Brexit, l’élection de Donald Trump à la tête de la première puissance mondiale, on ne peut exclure que Marine Le Pen soit placée à la tête de l’Etat français. Assurément, une telle issue ne serait pas dénuée de conséquences politiques, en Suisse romande et dans le monde entier.

Comment expliquer qu’on en soit arrivé là ? Comment les partis gouvernementaux – en France et ici en Suisse – se positionnent-ils vis-à-vis de cette évolution? Quelles résistances populaires se mettent en place face à la montée de l’extrême droite en France ? Que peut-on faire pour contrer cette véritable régression politique qui touche également la Suisse romande? Comment lutter contre le racisme ?

Ce vendredi 28 avril, à 20h à la salle de La Fraternité, solidaritéS Vaud vous invite à venir en discuter avec Omar Salouti, militant antiraciste et figure importante de la Marche pour la Justice et la Dignité.

23 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

PV2020 contre nos retraites: Quels enjeux? Quelle riposte?

Une coalition d’organisations syndicales et politiques a lancé le référendum contre la réforme sur la prévoyance vieillesse 2020 (PV2020). Nous devrons travailler plus et cotiser plus, notamment les femmes avec une hausse de l’âge de la retraite d’une année, pour gagner moins. 

Le comité vaudois contre la hausse de l’âge de la retraite et contre la baisse des rentes vous invite donc à une :

Soirée publique 
Le mardi 25 avril 2017 à 19h00 
A Pôle Sud 
(J-J. Mercier 3, 1003 Lausanne )

lire la suite »

20 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Action d’Ensemble à Gauche devant Merck Serono

PRIVILÈGES FISCAUX
Impôts heureux pour les multinationales ; surcharges fiscales pour la population

STOP à l’inégalité devant l’impôt !

La coalition Ensemble à gauche dénonce les exonérations fiscales aux multinationales, qui sapent les finances publiques et violent le principe d’égalité devant l’impôt ! EàG propose une autre politique fiscale

Aujourd’hui 12 avril, des candidat.e.s et militant.e.s de la coalition Ensemble à gauche se sont rendus devant le siège de la multinationale Merck Serono, sis sur la Commune de Coinsins, ainsi que devant les locaux de l’administration cantonale des Finances de M. Broulis, à Lausanne. Par cette action symbolique, la coalition Ensemble à gauche entend protester contre les exonérations fiscales offertes par le Canton aux multinationales. Celles-ci sont négociées par le conseiller d’Etat en charge des finances, Pascal Broulis, et par son administration, dans des conditions totalement opaques, indignes d’un État démocratique. De plus, elles contribuent à assécher la substance fiscale des communes et du Canton au profit des propriétaires des entreprises les plus riches (suisses ou transnationales). Ces exonérations favorisent par là un transfert de la charge fiscale vers les salarié.e.s, les retraité.e.s et l’ensemble de la population. Enfin, elles constituent une violation crasse du principe d’égalité devant l’impôt, dans la mesure où les entreprises ordinaires, de même que les habitant.e.s, ne bénéficient pas de telles exonérations. « L’impôt heureux », cher à M. Broulis, l’est donc surtout pour les catégories de contribuables les plus nantis !

lire la suite »

13 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Votez et faites voter les listes Ensemble à gauche au Grand Conseil et au Conseil d’Etat!

Les électrices et électeurs reçoivent en cette fin de semaine les enveloppes de vote pour les élections cantonales vaudoises. Pour soutenir au mieux les listes Ensemble à gauche, voici quelques conseils pratiques:

  • Votez de préférence sans modification les listes Ensemble à gauche au Grand Conseil et au Conseil d’Etat (deux bulletins à mettre dans l’enveloppe verte).
  • Dans le cas où vous souhaitez doubler un·e candidat·e sur la liste Ensemble à gauche pour le Grand Conseil, n’oubliez pas d’en biffer un·e autre: en effet, si vous dépassez sur votre liste le nombre maximal de suffrages prévus pour l’arrondissement (par exemple 26 dans l’arrondissement de Lausanne), votre bulletin sera considéré comme non-valable et entièrement annulé.
  • Si vous choisissez de remplir un bulletin vierge, n’oubliez pas d’ajouter l’en-tête Ensemble à gauche en haut du bulletin ainsi que le numéro de la liste, pour éviter que des suffrages se perdent.
  • Il est également nécessaire de reproduire le numéro de candidat·e à gauche de chaque candidat·e.
  • Vous ne pouvez pas doubler les candidats pour le Conseil d’Etat, votre bulletin serait alors considéré comme non-valable.

En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter par courriel à vaud@solidarites.ch. Nous répondrons à toutes vos questions. Si vous souhaitez être recontacté·e par téléphone, communiquez-le et nous vous rappellerons

N’oubliez pas de rappeler aux membres de votre entourage, famille, amis et proches, de voter et de faire voter les listes Ensemble à gauche!

Votez pour Ensemble à gauche, c’est soutenir des candidat·e·s qui s’engagent entre autres

  • Pour une assurance cantonale remboursant les soins dentaires, financée par un modèle solidaire
  • Pour davantage de places en crèches et garderies, afin de surmonter la pénurie actuelle
  • Pour une transition vers les énergies renouvelables et la réduction rapide de la dépendance aux énergies fossiles et nucléaire
  • Pour un salaire minimum cantonal de 4000 francs
  • Pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes et pour de réels contrôles dans les entreprises visant à la faire respecter
  • Pour une Loi permettant le blocage des loyers dans les régions du Canton où sévit la pénurie

Notre programme, nos cadidat·e·s:
ensemble-a-gauche.ch
Suivez notre campagne sur Facebook
EAGVD
Aidez notre campagne!
→ CCP 17–783321–2

 

11 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Signez le référendum contre Prévoyance Vieillesse 2020! NON à la hausse de l’âge de la retraite!

Le 18 mars dernier, le Parlement Suisse a accepté un projet désastreux pour les travailleurs•euses de Suisse et leurs retraites. Le plan Prévoyance Vieillesse 2020, loin d’un compromis «acceptable» condamne, dans les faits, les femmes à travailler un an de plus… et, comme tous les travailleurs·euses, à cotiser plus pour toucher moins! Ce projet destructeur et injuste fera le bonheur des banques et des assureurs au détriment de la population. C’est nous qui allons payer la facture!

►Télécharger la feuille de signatures [PDF]

lire la suite »

11 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

solidaritéS pour un Canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbures: signez l’initiative !

Avec notre conseiller communal Hadrien Buclin dans le comité d’initiative, solidaritéS s’engage activement dans la campagne d’initiative populaire « Pour un Canton de Vaud sans extraction d’hydrocarbure! », lancée par les Verts. Nous vous invitons à la signer et la faire signer dans votre entourage.

Télécharger l’initiative
Feuille à renvoyer, même partiellement remplie, à:
solidaritéS Vaud
Case Postale 5708
1002 Lausanne

lire la suite »

11 avril 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Une pénurie de logements toujours aussi grave – Pour le plus grand profit des promoteurs

Communiqué de presse :
Communiqué d’Ensemble à gauche, le 29 mars 2017

Aujourd’hui, des candidat.e.s et militant.e.s de la coalition Ensemble à gauche se sont rendus dans les locaux de Bernard Nicod SA à Lausanne, l’un des plus grands promoteurs immobiliers du Canton. Symboliquement munis d’oreillers, nous sommes venus demander à pouvoir loger dans ces locaux, en attendant de trouver un appartement à loyer accessible dans la région. Par cette action sympathique et humoristique, nous avons voulu dénoncer la pénurie de logements à loyer abordable, toujours aussi aiguë dans le Canton, en particulier dans les agglomérations, ainsi que la passivité des autorités cantonales pour y faire face.

Alors même que les taux hypothécaires sont en diminution, les prix des logements mis sur le marché en location ont doublé en 10 ans sur l’arc lémanique. Dès lors, près d’un.e locataire sur deux doit débourser plus de 25% de son revenu pour se loger. Cette situation profite à plein aux promoteurs, qui dégage des surprofits de plus en plus indécents, sur le dos des locataires. Si les bénéfices de l’entreprise Bernard Nicod SA ne sont pas connus du grand public, il suffit d’observer les cours boursiers de fonds d’investissement immobiliers côtés en bourse pour se rendre compte de leur attrait pour les spéculateurs : ainsi, le titre Mobimo est passé de 192 francs en juin 2015 à 263 francs en mars 2017 et celui du fonds Solvalor 61 de 237 francs 269 francs pour la même période.

Face à cette situation dramatique pour les locataires, le Conseil d’Etat, à majorité socialiste et Verts n’a pas pris de mesures permettant d’inverser la tendance, à travers la construction de logements à loyer accessible, en mains publiques. La nouvelle loi L3PL n’est qu’une timide et tardive avancée, qui ne permettra pas d’enrayer réellement la spirale infernale à la hausse du prix des loyers. De plus, le gouvernement a fait pression sur l’Association de défense des locataires (ASLOCA) pour qu’elle retire son initiative populaire « Stop à la pénurie de logements », qui proposait des dispositions efficaces, en particulier la possibilité pour les communes d’exproprier des terrains pour construire des logements à loyer accessible. Cette initiative permettait également d’éviter la thésaurisation du sol, et de pousser les communes à investir dans la construction de logement à loyers accessibles.

La coalition Ensemble à gauche estime que la mise en œuvre de ces deux mesures est indispensable pour lutter contre la pénurie de logements et la hausse des loyers. Nous demandons en outre :
– L’imposition un blocage des loyers dans toutes les communes où sévit une pénurie, ainsi qu’une limitation du nombre de logements mis en vente.
– La concertation préalable avec tous les habitant-e-s des communes concernées par les                mesures de densification.

Notre programme est accessible sur www.ensemble-a-gauche.ch

lire la suite »

29 mars 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

« Précédent - suivant »