Archive Elections fédérales

Communiqué de presse d’Ensemble à Gauche Vaud

Élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois

La coalition Ensemble à Gauche Vaud (EàG) prend acte des résultats du 1er tour de l’élection complémentaire au Conseil d’État vaudois. EàG remercie les 5’983 (4.12%) électrices et électeurs du canton pour la confiance et le soutien qu’elles et ils ont apporté à son programme. Ensemble, les listes de la gauche radicale représentent la 3ème force électorale du canton. S’agissant du 2e tour de cette élection, la coalition fera connaître sa position le mardi 19 mars au matin.

EàG a mené une campagne dynamique, en particulier dans la rue et sur les réseaux sociaux, mettant en avant des propositions concrètes tout en soulignant la nécessité de sortir d’un système fondé sur l’exploitation de la très grande majorité de la population, de l’environnement et des ressources naturelles. Lors de cette campagne, EàG a porté les revendications des mouvements sociaux dans lesquels nous sommes investi-e-s au quotidien : grève féministe du 14 juin 2019, grève pour le climat, mouvements contre le racisme et pour la défense des droits des migrant·es, lutte contre les cadeaux fiscaux octroyés aux plus riches (RIE3 | RFFA), mouvement pour la décroissance ou encore soutien à un salaire minimum cantonal de 4’500 francs net par mois. Par-delà les résultats de cette élection, l’urgence sociale et écologique implique de développer ces luttes collectives. EàG et ses trois composantes – Solidarité & Ecologie, Décroissance-Alternatives et solidaritéS Vaud – y contribueront en agissant sur le terrain, sur les lieux de travail et de formation, dans les quartiers et dans la rue. Notre refus de faire une campagne personnalisée est l’expression de cette priorité aux mouvements collectifs.

mars 17 2019 | Elections fédérales and En mouvement and Votations | aucun commentaire »

DE LA RUE AU GOUVERNEMENT: APPEL A VOTER ENSEMBLE A GAUCHE LE 17 MARS 2019

Nous vous invitons chaleureusement à rejoindre les 170 premiers·ères signataires de l’appel à voter Ensemble à Gauche au Conseil d’État vaudois du 17 mars 2019!

Cet appel est important pour soutenir la campagne. C’est l’occasion pour chacune et chacun de s’engager pour une campagne écologiste, féministe, antiraciste et solidaire. C’est une façon de manifester notre volonté d’agir collectivement pour la justice fiscale et contre toutes les inégalités.

D’avance, merci pour votre soutien. C’est ensemble que nous sommes fort·e·s!

Jean-Michel Dolivo, avocat, député et candidat au Conseil d’État vaudois

VERS LA LISTE DES SIGNATAIRES
SIGNER L’APPEL

TEXTE DE L’APPEL

L’élection complémentaire au gouvernement vaudois du 17 mars 2019 offre la possibilité aux habitant·tes du canton de soutenir une alternative à gauche, une alternative écologiste, féministe, sociale, solidaire et antiraciste. Cette voix est portée par la coalition Ensemble à Gauche (solidaritéS-Vaud, Décroissance-Alternatives et Solidarité&Ecologie) et son candidat, le député et avocat Jean-Michel Dolivo.

Face à l’accroissement des inégalités sociales ainsi que face à l’épuisement de nos ressources et à notre dépendance mortifère aux énergies fossiles et au nucléaire, Ensemble à Gauche et son candidat s’engagent notamment:

En matière d’égalité femmes-hommes et de lutte contre le sexisme et le patriarcat

  • Pour la mise en place d’une loi contraignante afin d’ancrer dans les faits l’égalité salariale femmes-hommes dans les entreprises;
  • Pour un soutien actif à la grève féministe du 14 juin 2019 de façon à ce que toutes les femmes puissent y participer, sans crainte de représailles et sans perte de salaire;
  • Pour une adaptation du nombre des places proposées dans l’accueil parascolaire et préscolaire aux besoins de toutes les familles dans le canton et contre toute baisse des normes dans l’accueil parascolaire.

En matière d’écologie et de lutte contre le dérèglement climatique et ses conséquences désastreuses

  • Pour la gratuité des transports publics régionaux et la promotion de toutes les formes de mobilité douce;
  • Pour opérer une sortie rapide des énergies fossiles en favorisant la production décentralisée et contrôlée démocratiquement d’énergies renouvelables;
  • Pour la promotion d’une agriculture locale respectueuse de l’environnement et des êtres humains;
  • Pour réorienter la recherche l’éducation et la formation vers la transition écologique en créant des filières dans les domaines de l’alimentation, de l’énergie, de l’habitat, des transports, de l’artisanat et du tourisme de proximité;
  • Pour la création de lieux propices aux échanges sociaux qui renforceront les liens entre les citoyen·ne·s.

En matière de politique de migration et de lutte contre le racisme

  • Pour l’égalité des droits politiques, sociaux et économiques pour les personnes immigrées qui vivent et travaillent dans le canton;
  • Pour la régularisation des sans-papiers et l’arrêt immédiat des renvois Dublin forcés de requérant·e·s d’asile;
  • Pour l’arrêt de toute forme de profilage racial et de violence policière envers les populations non blanches.

En matière de justice sociale et de lutte contre les privilèges fiscaux

  • Pour l’introduction d’un salaire minimum cantonal de 4500 francs net par mois, couplé à une plus forte progressivité de l’impôt sur les hauts revenus;
  • Pour la progressivité de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, en fonction des profits accumulés, ainsi que la suppression des exonérations fiscales pour les multinationales;
  • Pour la création d’une caisse maladie cantonale unique et l’octroi automatique des subsides aux ayants droit sur la base de la déclaration d’impôt;
  • Pour la mise en place une politique cantonale du logement avec blocage des loyers dans les communes où sévit la pénurie de logements à loyer abordable.

janvier 15 2019 | Elections fédérales and Grand Conseil and Non classé and Vaud and Votations | aucun commentaire »

De la rue au gouvernement, Ensemble à Gauche présente la candidature de Jean-Michel Dolivo au Conseil d’Etat vaudois

L’élection complémentaire au gouvernement vaudois qui fera suite à la démission du conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard offre la possibilité d’un changement de cap dans la politique du gouvernement cantonal. Pour porter la voix de celles et ceux qui luttent pour une alternative écologiste, sociale et solidaire, féministe et contre toutes les formes de discrimination, Ensemble à Gauche (solidarités Vaud, Décroissance-Alternatives et Solidarité&Ecologie) présente la candidature du député d’EàG Jean-Michel Dolivo. Après sept ans de gouvernance libérale, le temps est venu de donner un cran d’arrêt au creusement des inégalités sociales et de mettre fin sans attendre à notre dépendance aux énergies fossiles et au nucléaire.

Le Conseil d’Etat, à majorité dite de gauche, a orchestré avec la RIE3 une politique fiscale ne visant pas à mieux répartir les richesses, mais au contraire à faire des cadeaux fiscaux à une minorité de très grandes entreprises, de gros actionnaires et de milliardaires. Il a poursuivi une politique budgétaire qui a systématiquement sous-doté le service public, notamment dans la formation, la santé et l’accueil de jour des enfants. Le gouvernement a défendu jusqu’au bout, dans les débats parlementaires, un contre-projet timoré à l’initiative pour le remboursement  des soins dentaires, avant de la soutenir du bout des lèvres en votation. Le Conseil d’Etat mène une politique de renvoi des requérants d’asile déboutés, notamment des mineurs et des familles, contraire aux droits fondamentaux.

Refusant la résignation et la politique du prétendu moindre mal – qui mène toujours au pire – EàG, avec la candidature de Jean-Michel Dolivo, propose un programme de rupture, orienté vers l’écologie et la justice sociale. De la rue au gouvernement, il soutiendra les mobilisations et les revendications des mouvements sociaux, les luttes des salarié-e-s du secteur public et du privé, les collectifs de défense des droits des migrant-e-s ou encore les associations de défenses des locataires. Particulièrement en 2019, les revendications des mouvements féministes et LGBTIQ devront être défendues avec force dans le cadre de la grève féministe du 14 juin 2019. Ainsi nous ferons en sorte que toutes les femmes travaillant dans l’administration cantonale puissent faire la grève le 14 juin prochain, sans retenue de salaire.

Pour faire face à l’urgence écologique, nous agirons sans attendre dans les domaines les plus énergivores : le chauffage des bâtiments, la mobilité et l’agriculture. Notamment en bifurquant vers la production d’énergies renouvelables, décentralisées et gérées démocratiquement, en finançant la gratuité des transports publics dans le canton et en soutenant une agriculture paysanne de proximité, respectueuse de l’environnement et des êtres humains.

Pour remettre l’humain avant les profits, nous nous engageons à rétablir la justice fiscale, notamment par une augmentation forte de la progressivité des taux d’imposition. Nous nous engageons également pour une réduction du temps de travail sans perte de salaire.

Pour combattre les inégalités sociales et garantir à chacune et chacun une vie digne, nous nous battrons pour un salaire minimum à Fr. 4’500.- net par mois. Nous nous engageons également à ce que, si nécessaire, des locaux du canton soient mis à disposition de familles et de mineurs que la Confédération veut renvoyer.

Nous mettrons en place une législation contraignante sur l’égalité salariale, une inversion du fardeau de la preuve en matière d’harcèlement sexuel et des dispositions permettant de simplifier les dépôts de plainte dans les cas de violences sexistes ou sexuelles. Nous nous engageons également pour le développement d’un accueil de jour (crèche et garderies) accessibles à toutes et tous.

Enfin, Ensemble à Gauche est opposé à toute forme d’avantages et à toute pratique de cadeaux pour les élu-e-s, tant dans les exécutifs ou les législatifs, ces avantages et cadeaux étant synonymes d’éventuels retours d’ascenseur

 

–> Vous trouverez les textes des intervenant-e-s de la conférence de presse de ce jour sur ces liens:
Intervention de Jean-Michel Dolivo
Intervention d’Yvan Luccarini
Intervention de Franziska Meinherz
Intervention d’Onurhan Küçük

décembre 06 2018 | Elections fédérales and En mouvement and Grand Conseil and Réforme de l’imposition des entreprises and RIE3 and Vaud and Votations | aucun commentaire »

Elections fédérales : Ni rire ni pleurer, comprendre…

11227781_1033548193336444_5636324180155007621_o
Nous n’avons pas réussi à reconquérir un siège de la gauche radicale vaudoise au Parlement national. Mais comment analyser les 2,9 % recueillis par la liste POP-solidaritéS aux élections fédérales ?

Tard dans la nuit du 18 octobre, le verdict est tombé : avec 2,9 %, la liste POP-solidaritéS ne pouvait avoir aucun élu·e, et ce chiffre traduisait un recul substantiel par rapport aux élections précédentes (POP 2,12 % + solidaritéS 1,81 % = 3,93 %). Comment comprendre ce faible score et cette régression pour envisager de nouvelles perspectives pour les prochaines échéances électorales ? lire la suite »

novembre 09 2015 | Elections fédérales and Vaud | aucun commentaire »

Déni de démocratie dans les émissions de La Télé

Capture d’écran 2015-09-10 à 14.31.27

Les représentant·e·s de la liste POP–solidaritéS ont été scandaleusement exclus de la table du débat des deux émissions de LaTélé consacré aux élections fédérales en ayant uniquement accès à deux courtes prises de parole depuis le public. Ce qui représente 4 minutes sur les 6 heures d’émissions consacrées aux élections fédérales. Les partis actuellement représentés au Conseil national sont ainsi privilégiés, alors que tous les partis ayant des candidat·e·s devraient bénéficier à égalité d’un droit à la parole.

Ce fonctionnement est d’autant plus regrettable que La Télé bénéficie d’une concession octroyée par la Confédération, d’un financement de celle-ci et de plusieurs collectivités publiques.

Inutile de rappeler ici que le POP et solidaritéS ont des élu·e·s aux Grand Conseil vaudois et dans plusieurs législatifs communaux. Tous les citoyen·ne·s devraient avoir le droit d’entendre tous les partis, leurs candidats et leur programme afin de pouvoir voter en connaissance de cause. Jorge Lemos

septembre 22 2015 | Elections fédérales and Vaud | aucun commentaire »

Participez à notre WeMakeit !

Capture d’écran 2015-09-22 à 15.03.57

La liste POP – solidaritéS lance un WeMakeIt pour financer sa campagne pour les élections fédérales. Ce site de financement participatif permet de financer des projets collectivement à travers des dons. Nos sympathisant.e.s pourront ainsi nous aider à récolter au moins 5’000 francs durant 30 jours en échange de contreparties sympathiques, comme nos sacs en toile « Réagissons ! », des abonnements à notre journal, une soirée DJ ou une visite du Palais fédéral avec notre futur·e élu·e.

Pour participer, il suffit simplement de cliquer sur notre projet dans le site wemakeit.com et de faire une promesse de dons entre 5 et 500 francs. Il faut bien sûr rappeler que nous ne disposons pas pour notre campagne d’un budget aussi important que celui du PS, du PLR ou de l’UDC, par conséquent n’hésitez pas à nous donner un coup de pouce financier dans la mesure de vos moyens pour faire exister à Berne une véritable gauche qui résiste et qui lutte face au rouleau compresseur néolibéral et xénophobe.  JL 

 

wemakeit.com/projects/ef-2015-pop-solidarites

Et toujours, les sites de la campagne :

— reagissons.ch

— facebook.com/reagissons2015

septembre 22 2015 | Elections fédérales and Vaud | aucun commentaire »

Lettre ouverte à La Télé (Vaud-Fribourg TV SA)

Nouveau-logo-latele

 

Mesdames, Messieurs les Responsables de la programmation,

Nous sommes scandalisés par la programmation des émissions consacrées aux prochaines élections fédérales prévues au cours des prochaines semaines.

Les représentants de la liste POP – solidarités seront exclus de la table de l’émission, alors que ces deux partis présentent une liste au Conseil national ainsi qu’une liste au Conseil des Etats. Ils ne pourront intervenir que depuis les rangs du public avec un temps de parole extrêmement court: deux fois 1 à 2 minutes sur les 6 heures que vous prévoyez, selon votre programme, de consacrer aux élections fédérales !

Votre choix de privilégier les partis actuellement représentés au Conseil national est contraire aux règles élémentaires du débat démocratique selon lesquels tous les partis ayant des candidat-e-s devraient bénéficier d’un droit à la parole à égalité.

Alors que La Télé bénéfice d’une concession octroyée par la Confédération, d’un financement de celle-ci et de plusieurs collectivités publiques, il est particulièrement choquant que vous ayez décidé de condamner à l’ostracisme une liste telle que la nôtre. Tous les citoyens ont le droit de pouvoir entendre tous les programmes et solutions proposés par l’ensemble des partis pour lesquels ils devront voter. Par ailleurs, nous vous rappelons que le POP et solidaritéS ont des élus aux Grand Conseil vaudois, ainsi que dans plusieurs législatifs communaux et dans des municipalités.

 

Votre refus, en dépit de nos protestations, de modifier votre programmation est un déni de démocratie.

lire la suite »

septembre 04 2015 | Elections fédérales | aucun commentaire »

L’EPFL met au point des machines renifleuses pour les frontières de l’UE

Rolex-Learning-Center-Lausanne-16

Les frontières extérieures de l’UE sont régulièrement « durcies » militairement. C’est une aubaine de millions d’euros pour des entreprises actives dans la défense. Des universités en bénéficient aussi. Ainsi, l’EPFL reçoit des centaines de milliers d’euros pour aider l’agence Frontex à sceller militairement l’Europe-forteresse comme le montrent un récent article paru récemment dans la WOZ que nous reprenons ici.

Un exemple concret est le laboratoire de capteurs, actionneurs et microsystèmes (SAMLAB), qui appartient à l’EPFL. Celui-ci est impliqué dans le projet Sniffer, dont l’objectif déclaré est la conception d’une machine renifleuse équipée de biocapteurs. Sniffer viendra seconder les chiens de détection utilisés par Frontex. Car les chiens ont un certain nombre d’inconvénients, comme l’explique le site Web du projet : «Les chiens ne peuvent être dressés que pour un nombre limité d’odeurs, ils sont rapidement fatigués et ils sont mal acceptés par le public.» Avec le projet Sniffer, ces inconvénients seront résolus, ce qui permettra aux gardes-­frontières de mieux «rechercher des substances illégales dans des valises ou des personnes cachées dans des conteneurs.» […] lire la suite »

avril 25 2015 | Economie and Education and Elections fédérales and Lausanne and Migrant-e-s | aucun commentaire »

Déclaration commune du PST/POP et de solidaritéS en vue des élections fédérales

tracons

 

Déclaration commune du PST/POP et de solidaritéS en vue des élections fédérales du 18 octobre prochain

Communiqué de presse de solidaritéS Vaud
Lausanne, le 31 mars 2015

Le Parti suisse du Travail et le mouvement politique solidaritéS ont décidé de collaborer étroitement en vue des élections fédérales de cet automne en Suisse romande. Ils entendent faire entendre ainsi la voix d’une gauche de gauche qui fasse front à l’offensive néolibérale sans fin et au déficit démocratique qui caractérisent la politique fédérale actuelle.

Ensemble, dans les trois cantons de Genève, Vaud et Neuchâtel, nos deux formations comptent 20 des 23 député·e·s situés à la gauche du Parti socialiste et des Verts, soit 12 pour le PST et 8 pour solidaritéS. Nos deux organisations ont en effet su s’engager dans la formation d’alliances électorales qui portent des noms différents – « Ensemble à gauche » à Genève et « La Gauche » dans le canton de Vaud – mais poursuivent des objectifs politiques semblables : garantir l’expression d’une opposition parlementaire clairement ancrée à gauche pour servir de relais aux mouvements sociaux.

lire la suite »

mars 31 2015 | Elections fédérales and National and Vaud | aucun commentaire »

POP et solidaritéS, une liste unitaire aux élections fédérales !

image_vd

Le POP vaudois et solidaritéS Vaud ont décidé de se présenter ensemble, sur une liste unitaire, pour les élections fédérales d’octobre 2015.

Pour rappel, il y a quatre ans, solidaritéS Vaud avait dû prendre acte du refus du POP de constituer une liste commune de la gauche de gauche pour le Conseil National aux élections fédérales de 2011. Deux listes séparées, sous-apparentées, avaient été présentées, mettant en évidence la division de la gauche combative. Cette division a été certainement un des facteurs expliquant la perte du siège occupé jusque-là par Josef Zisyadis au Conseil national. De nom­breux·ses élec­teurs·trices avaient en effet sans doute considéré qu’une telle division devait être sanctionnée, elle portait un coup à la crédibilité des propositions défendues par les deux composantes, POP et solidaritéS.

lire la suite »

janvier 29 2015 | Conseil communal and Elections fédérales and Lausanne and National and Vaud | aucun commentaire »

Suivant »