Conférence-Débat avec Danièle Obono (Députée – France Insoumise)

solidaritéS Vaud a le plaisir de vous inviter à sa prochaine

Jeudi 9 novembre – 20h15 – à la Fraternité (pl. Arlaud 2, Lausanne)

Partager l’événement Facebook

Télécharger le flyer d’invitation

Résister face à Macron : Comment et avec qui ?

L’épreuve de force avec le gouvernement Macron a commencé en France avec de nombreuses mobilisations depuis le mois de septembre. Une résistance populaire s’organise face à des dirigeant·e·s qui veulent imposer de force une société ultra-libérale.

Dans la France d’Emmanuel Macron, les salarié·e·s n’ont plus de droits collectifs, le patronat est tout puissant. Le racisme et la répression policière s’accentuent avec l’inscription de plusieurs directives de l’état d’urgence dans la loi ordinaire, pour faire taire toute forme de contestation sociale.

Avec un Parti socialiste à l’agonie, la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon s’est installée comme le premier opposant à Macron et son gouvernement. En témoigne son dernier rassemblement le 23 septembre dernier, où plus de 80 000 personnes ont défilé dans la rue pour une manifestation contre « le coup d’Etat social ». Si tout le monde s’accorde à dire que la France Insoumise a bousculé les rapports de force politiques aux dernières élections françaises, tout omme l’ont fait Syriza en Grèce, Bloco au Portugal ou Podemos en Espagne avec des bilans contrastés, reste à savoir si cette plateforme peut offrir d’autres débouchés que celui des urnes.

Car pour faire reculer le gouvernement Macron, il semble nécessaire de combiner opposition parlementaire et mobilisations populaires par en bas. Reste à savoir si la France Insoumise peut lutter sur ces deux fronts, et si elle peut le faire seule… Pour l’heure, force est de constater qu‘en France comme ailleurs dans le monde, les résistances sont encore trop faibles pour contrer les gouvernements et leurs politiques néo-libérales.

Pour en débattre, solidaritéS a le plaisir d’inviter l’une des principales figures et porte-parole nationale de la France Insoumise : Danièle Obono, militante afro-féministe et élue députée à l’Assemblée Nationale lors des élections législatives françaises de 2017. Nous nous réjouissons de vous accueillir pour discuter et débattre de ces questions avec elle !

La conférence sera suivie d’un apéritif

 

2 novembre 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

STOP AUX ACTES ISLAMOPHOBES !

Communiqué de presse

Dans la nuit de vendredi à samedi, le carré musulman de Lausanne a été vandalisé.

Nous condamnons fermement cet acte à caractère éminemment raciste et islamophobe qui n’est pas un simple vandalisme. Les insultes et menaces telles que » musulmans dehors » ainsi que les profanations de la nuit dernière renvoient aux idéologies les plus nauséabondes de l’histoire.

Les récentes initiatives de l’extrême droite et des discours qui ciblent les communautés musulmanes en Suisse galvanisent les groupuscules violents qui se sentent ensuite libres de passer aux actes.

Le collectif VIVE, l’Association musulmane DLAE, Amnesty International UNIL, l’Association Féministe UNIL, le Groupe Regards Critiques UNIL, les Verts vaudois, et solidaritéS Vaud appellent tou.te.s celles et ceux qui s’indignent et qui veulent montrer leur solidarité avec les 30.000 musulman.e.s qui habitent dans le canton de Vaud à se tenir prêt.e.s à se mobiliser ces prochains jours dans les rues de Lausanne.

Nous ne nous laisserons pas diviser par le racisme !

14 octobre 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Café politique: images de « la Femme » dans la pop culture

 

Café politique avec Mirion Malle et Flèche Love : images de « la Femme » dans la pop culture ( Téléchargez le tract de la soirée)

 

Mardi 19 septembre
20h – 22h
La Datcha
 
Peut-on considérer Sex and the City comme une série féministe ? Beyoncé fait-elle avancer les causes des femmes ? Quelles différences entre les Spice Girls, NickiMinaj et les riot grrrls ? Que dire de la Schtroumpfette de Bonnemine ou de la Castafiore ? Pourquoi voit-on tant de scènes de viols dans Game of Thrones ?
 
Pour approfondir ces questions et réfléchir aux modèles de femmes présentés dans les BD, séries télé et les musiques actuelles, solidaritéS Vaud invite Commando Culotte (Mirion Malle) et Flèche Love, deux artistes féministes qui s’interrogent sur le sexisme dans leur milieu.
 
A l’heure où même la culture mainstream remet en question les représentations traditionnelles des femmes et que les voix discordantes se font de plus en plus entendre, venez débattre lors de ce café politique à La Datcha, maison culturelle – Lausanne, Flon le mardi 19 septembre à 20h !
 
Mirion Malle est blogueuse et auteure de Commando Culotte (2016, Ankama), une bande dessinée au contenu féministe qui dévoile avec humour les mécanismes sexistes qui imprègnent la pop culture.
 
Flèche Love est à la fois compositrice et auteure de ses propres morceaux. Résolument féministe, elle quitte le groupe Kadebostany en 2015 et travaille actuellement sur un projet d’album solo.

13 septembre 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Amendé pour avoir dénoncé des violences conjugales? NON au délit de solidarité!

Le 3 février dernier, solidaritéS Vaud organisait un modeste piquet de protestation devant le consulat honoraire de la Fédération de Russie à Lausanne, afin de protester contre la dépénalisation des violences conjugales adoptée par le gouvernement de Vladimir Poutine le mercredi précédent. Nous exprimions ainsi notre indignation et notre solidarité avec les féministes de Russie qui manifestèrent le lendemain, ainsi que notre soutien aux hommes et aux femmes qui luttent contre les violences domestiques. Ceci dans un pays où plus de 36’000 femmes en sont victimes chaque jour et que plus de 10’000 d’entre elles trouvent ainsi la mort chaque année. Un geste de solidarité élémentaire, qui visiblement n’est pas du goût des autorités communales…

lire la suite »

8 juin 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Conférence-débat – Être LGBTlQ en Russie: Etat des lieux d’une oppression quotidienne

Conférence-débat avec:

Ekaterina KOKSHAROVA
► Doctorante à l’Ecole normale de Paris, rédactrice d’une thèse sur les personnes LGBTIQ russes qui fuient la répression.

Roman SOROKINE
► Militant pour les droits des personnes trans* membre de l’organisation Acceptess Transgenres (France)

Mehdi KÜNZLE 
► Membre de VoGay et de la plateforme NoCamps

VENDREDI 23 JUIN
20H, LA FRATERNITÉ
PLACE ARLAUD, LAUSANNE

lire la suite »

7 juin 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Action de commémoration pour l’assasinat de Clément Méric

Mardi 6 juin dès 17h15, à la Place St-Laurent (Lausanne), les Jeunes POP Vaud, solidaritéS Vaud et les Jeunes Vert-e-s vaudois-e-s vous appellent à un action de commémoration.

★Ni oubli ni pardon !★

Clément Méric, assassiné par les fascistes le 5 juin 2013 :

À l’occasion du triste anniversaire de la mort de Clément Méric, militant de l’action Antifasciste Paris-Banlieue et de Solidaires Etudiant-e-s, lâchement assassiné par un groupuscule d’extrême droite à Paris.

Clément avait 18 ans, il croyait fermement à l’égalité et la justice, il détestait la haine et la division. Fidèle à ses principes, il avait décidé de s’engager pour défendre ses idéaux et combattre le fascisme, qui aura mis fin à sa vie, et à tant d’autres avant lui. A l’occasion de l’anniversaire de sa mort, nous souhaitons ici témoigner notre solidarité envers ses camarades, ses ami-e-s et sa famille. lire la suite »

5 juin 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Rassemblent de soutien aux prisonniers-ères palestinien-nes

LUNDI 22 MAI
17H45
PLACE ST-LAURENT
LAUSANNE

Le 17 avril 2017, 1500 prisonniers politiques palestiniens ont suivi l’appel de Marwan Barghouti, figure de la seconde intifada condamné à 5 peines de prison à vie, à se battre pour réclamer des conditions de détentions humaines. Car dans les prisons israéliennes, les détenu.es palestinien.nes subissent torture, traitements inhumains et négligence médicale, parfois jusqu’à la mort. lire la suite »

21 mai 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Rassemblement contre les violences homophobes en Tchétchénie

RASSEMBLEMENT CONTRE LES VIOLENCES HOMOPHOBES EN TCHÉTCHÉNIE
Samedi 20 mai
19h30 à la Place de la Palud
Lausanne

solidaritéS Vaud et VGJeunes dénoncent fermement les atrocités commises en Tchétchénie à l’encontre de la population homosexuelle et appelle la Confédération à adopter un discours clair contre cette politique meurtrière. lire la suite »

18 mai 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Tou-te-s dans la rue contre Monsanto

Samedi 20 mai à 14h30
Marche contre Monsanto 2017
Rassemblement à la Grand-Rue de Morges

Marchons! A l’heure de la fusion Bayer-Monsanto, marchons le 20 mai contre toutes les multinationales de l’agrochimie, qui nous empoisonnent. Marchons pour une agriculture moderne et écologique, durable, résiliente et respectueuse de l’homme comme de l’environnement. Marchons contre les injustices de nos systèmes alimentaires et les crimes contre l’environnement.

Le départ de la marche pacifique est fixé à 14h30 à l’extrémité ouest de la Grand-Rue. Cette année la marche est sous le thème de la révolte des mauvaises herbes, venez en vert :-). Nous préparons également d’autres surprises, annoncées bientôt. Le départ est à 10 min de la gare de Morges, privilégiez les transports publics! Une manifestation organisée par les groupes bénévoles de Greenpeace, avec le soutien de StopOGM Infos, Attac Suisse et ToxicFree Suisse.

lire la suite »

15 mai 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

Un grand coup de balai sur les mendiants, au nom du « propre en ordre » !

Délibération de la Cour constitutionnelle sur l’interdiction de la mendicité
Un grand coup de balai sur les mendiants, au nom du « propre en ordre » !

Plusieurs membres du Comité vaudois contre l’interdiction de la mendicité ont assisté aux délibérations publiques de la Cour constitutionnelle vaudoise, qui devait se prononcer ce jour sur la constitutionnalité de loi interdisant la mendicité.

Le Comité est consterné de la décision de la Cour, validant l’interdiction de la mendicité telle qu’adoptée par le Grand Conseil le 27 septembre 2016. En effet, tout en reconnaissant qu’une interdiction générale de la mendicité porte atteinte à la liberté personnelle et à la liberté économique des personnes qui mendient, la Cour estime que la restriction de ces libertés fondamentales est légitime pour des raisons de « gêne » de l’ordre public.

Le Comité estime que la Cour est restée emprisonnée dans une vision discriminatoire envers les plus pauvres, définissant l’intérêt public au seul regard des personnes bien portantes et bien pensantes qui se disent « dérangées » par les mendiants. Cette vision est honteuse et indigne d’une société dont « la force se mesure au bien-être du plus faible de ses membres » (préambule de la Constitution fédérale).

Le Comité continue de considérer, avec l’une des juges de la Cour, que cette loi est disproportionnée. Elle constitue un rejet et une stigmatisation des personnes qui mendient, les criminalise (dimension qui n’a pas du tout été évoquée par la Cour), au lieu de chercher de concert avec eux des solutions pour retrouver des conditions de vie dignes. Le comité continue de voir les droits fondamentaux des personnes mendiantes bafoués par cette loi, tout comme ceux des personnes solidaires et de bonne volonté qui veulent les aider et se trouvent de ce fait mises en porte-à-faux. Il constate que la Cour n’a malheureusement pas compris que la mendicité n’est pas un choix de carrière professionnelle, mais un moyen, extrêmement précaire et bien souvent humiliant de survie, ainsi qu’un indicateur de grande pauvreté.

Le Comité encourage les recourants à porter l’affaire devant le Tribunal fédéral. Il rappelle également que la Cour européenne des Droits de l’Homme a été saisie d’une question similaire qui n’a pas encore été jugée à ce jour.

Les associations et partis membres du Comité continueront de toutes leurs forces à lutter pour que les plus pauvres parmi nous soient reconnus dans leur pleine dignité, et que se poursuivent à leur égard des actions d’entraide et de solidarité, permettant véritablement de les secourir au lieu de les criminaliser.

Le Comité rappelle par ailleurs qu’il a déposé une pétition au Grand Conseil, lui demandant de renoncer à l’interdiction pure et simple de la mendicité pour revenir aux dispositions proposées dans le contre-projet du Conseil d’État, à savoir une lutte accrue contre l’exploitation d’autrui, et la protection des mineurs et des personnes dépendantes. Cette pétition n’a pas encore été débattue en plénum. Le comité espère que le Grand Conseil saura encourager le gouvernement à mettre en œuvre des politiques publiques contribuant réellement à lutter contre la pauvreté et les discriminations, dans un Canton qui connaît de grandes inégalités sociales.

Lausanne, le 10 mai 2017

 

Communiqué de presse du Comité vaudois contre l’interdiction de la mendicité

Contact : Jorge Lemos

 

 

10 mai 2017 | Non classé | Aucun commentaire »

suivant »