iI6h4npL0vxBsIio j PM8zQ4ZYOajatNtCk5le3e-kvTs8FgdGGUB4BH7uE8ZBxU04yLE4s126

Ville de Neuchâtel : budget 2015

Les recettes de l'impôt des entreprises vont chuter: pas étonnant!

Explication du Conseil Communal :

« cette baisse s'explique par le ralentissement des activités d'un important contribuable de la ville, mais elle découle également de la réforme de la fiscalité des personnes morales. Celle-ci à pour effet de diminuer progressivement le taux d'imposition. ».

La diminution est estimée à 15 millions de francs sur un total de 56 millions.

La baisse de l'imposition des entreprises -voulue par Jean Studer et soutenue par le PS, le PLR et l'UDC, puis acceptée en votation populaire- produit ses effets. Quand on fait des cadeaux aux fortunés, quelqu'un doit payer. La baisse de l'impôt sur les entreprises, c'est des cadeaux aux actionnaires, et ce n'est donc pas étonnant que le nombre des millionnaires et milliardaires prend l'ascenseur. Les cantons de Vaud et Genève vont suivre la même route que Neuchâtel, et les mêmes alliances de tous les partis gouvernementaux se rassemblent derrière ces mesures en faveur des fortunés. Bonjour la concurrence fiscale entre les cantons ! Dans le même temps, les Jeunesses Socialistes tiennent conférence de presse nationale (le 20 novembre) pour s'insurger contre les politiques fiscales des cantons et de la confédération ; « La population suisse n'a pas à payer pour la politique irresponsable de la majorité bourgeoise qui ne favorise qu'une petite minorité » disent-ils. Ils ne nous disent pas que le parti socialiste est, partout où ìl gouverne, un moteur actif de cette politique. A quand une politique fiscale qui rétablisse un peu de justice ?

HVu