bandeau élection cantonale 2017

Une politique féministe

L’égalité entre femmes et hommes peine à se concrétiser. Les violences et les discriminations frappent aussi les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexes et queers (LGBTIQ). Pour lutter contre toutes les formes d’injustices liées au genre et à l’orientation sexuelle, il est impératif de renforcer la législation cantonale.

1. Modification de la loi sur les marchés publics afin d’obliger les entreprises à respecter l’égalité salariale entre femmes et hommes.

2. Introduction dans la législation d’un quota minimum de 40% de femmes cheffes de services ainsi que de règles favorisant la formation continue et la réinsertion professionnelle de toute personne cherchant à réintégrer le marché de l’emploi après un temps consacré à l’éducation de ses enfants.

3. Octroi sur demande au personnel de la fonction publique d’un congé parental non payé d’un an, avec la garantie de retrouver son emploi sans perte des acquis ; droit à un congé payé d’un mois supplémentaire aux mères qui allaitent leur enfant.

4. Création d’une maison de naissance dans chaque région du canton.

5. Modification de la loi sur l’accueil des enfants en vue de la création d’un nombre de places correspondant aux besoins et renforcement des normes garantissant un encadrement de qualité.

6. Adoption d’une nouvelle législation en matière de prévention et de répression des violences et du harcèlement au travail, dans la rue ou dans la famille.

7. Organisation de campagnes de prévention contre l’homophobie et création d’un lieu d’accueil pour les jeunes LGBTIQ rejetés par leur famille.

8. Renforcement de toutes les mesures susceptibles de favoriser le droit à disposer librement de son propre corps, notamment l’éducation sexuelle à l’école, ainsi que l’accès facilité à la contraception et à la pilule du lendemain.

Télécharger ici le tract complet