Le 22 septembre prochain, nous voterons l’initiative du GSsA pour l’abolition du service militaire obligatoire et la modification de la loi sur le commerce relative à l’extension des heures d’ouverture des shops (magasins de détails situés sur les grands axes routiers).

Ces deux sujets sont au cœur des préoccupations de solidaritéS, qui a toujours milité en faveur d’une Suisse sans armée et contre l’extension des heures de travail (y compris le travail dominical).

Oui à une Suisse sans armée !

Le texte du GSsA, qui propose que l’armée, comme le service civil, s’effectuent sur une base volontaire, est une étape dans le chemin de l’abrogation définitive de l’armée que solidaritéS a toujours soutenu. Le mouvement estime en effet que l’armée, non contente de véhiculer une idéologie nationaliste et belliciste, est un véritable gouffre financier, une entreprise menée sans raisons et sans buts avec l’argent du contribuable. Ces milliards seraient certainement plus utiles à la formation, la culture, les transports ou l’intégration professionnelle et sociale !

C’est pourquoi solidaritéS mènera campagne en faveur du OUI et appelle tous les citoyen-nes de ce pays à soutenir cette initiative du GSsA.

Non à lextension des heures douverture des shops !

Avec cette modification de loi, le Conseil fédéral veut libéraliser le travail de nuit ! Ne nous y trompons pas, cette modification de loi va entraîner la multiplication des shops aux abords des villes (avec leurs lots de travailleurs sous-payés, fragilisés et paupérisés) et une nécessaire course aux profits entre les commerces de détails, qui n’hésiteront plus à demander une libéralisation totale des heures d’ouverture au nom de l’égalité (concurrence déloyale) ! Le conseiller fédéral Schneider-Amman l’a reconnu, cette votation aura valeur de test pour les prochaines extensions prévues pour tous les commerces. Le peuple suisse n’a pas à travailler 24/24 au nom du profit, du sacro-saint individualisme qui exige que tout soit consommable à toute heure !

solidaritéS appelle donc à voter NON à la modification de loi sur l’extension des heures d’ouverture des shops.

Pour de plus amples informations : www.solidarites.ch/ne2