Communiqué: Résultats des votations du 19 mai 2019 - La RFFA ouvre la porte à des années d’austérité

Communiqué: Résultats des votations du 19 mai 2019 - La RFFA ouvre la porte à des années d’austérité

19CACAA2 F615 433E B57B 4A221E15F550

 

Communiqué de presse d’EàG - 19 mai 2019

A l’exception de trois sujets, la CPEG, la loi sur les armes et l’initiative culture, ainsi qu’une demi-victoire en matière d’augmentation des subventions d’assurance-maladie, les autres résultats de ce dimanche de votation sont des plus inquiétants. Alors que la RFFA cantonale et fédérale vont ouvrir une période d’austérité supplémentaire et creuser encore plus les inégalités sociales, Ensemble à Gauche regrette également l’acceptation de la Loi sur les heures des ouvertures de magasins, qui marque une dégradation des conditions de travail inacceptable.

Pas d’effet suspensif pour les travailleuses de la fonction publique portant un signe religieux

Pas d’effet suspensif pour les travailleuses de la fonction publique portant un signe religieux

llesolidaritéS et quatre co-recourantes et recourants ont déposé le 8 avril dernier un recours contre la loi sur la laïcité de l’Etat (LLE) afin de dénoncer les discriminations qu’elle contient ! Ce 8 mai 2019, la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice du canton de Genève a refusé d’octroyer l’effet suspensif au recours au-delà de ce qui a été accordé à l’élue verte de Meyrin en avril dernier.

Les candidat·e·s de solidaritéS Genève pour Ensemble à Gauche aux élections nationales

Les candidat·e·s de solidaritéS Genève pour Ensemble à Gauche aux élections nationales

2019 elections candidats sol2

 

CONSEIL NATIONAL


L’Assemblée générale de solidaritéS du 3 mai dernier a désigné ses candidat·e·s au Conseil national pour une liste d’Ensemble à Gauche dans l’ordre suivant :

Grève des femmes*/féministe: le 14 juin 2019, tou·te·s en grève!

Grève des femmes*/féministe: le 14 juin 2019, tou·te·s en grève!

2019 05 01 feminisme1

 

 

GRÈVE DES FEMMES* / GRÈVE FÉMINISTE
Le 14 juin 2019, tout·e·s en grève!

Un peu partout dans le monde, nous assistons à un renouveau des mouvements féministes : #metoo, mobilisations pour le droit à l’avortement, contre les violences sexistes, grève des femmes* (Italie, Belgique, Etat espagnol...), etc. En Suisse aussi, le sexisme, les inégalités et les violences à l’encontre des femmes* persistent bien que l’égalité soit inscrite dans la Constitution fédérale depuis 1981.

Le 19 mai 2019, votons contre la casse sociale!

Le 19 mai 2019, votons contre la casse sociale!

2019 05 19 votations SOL tout menage IMG3

Le 19 mai, votons contre la casse sociale!

Télécharger notre tract (PDF) 

_________________________
 

Objets fédéraux

n°1 RFFA – NON
n°2 Arrêté sur les armes – OUI

  • Communiqué: Résultats des votations du 19 mai 2019 - La RFFA ouvre la porte à des années d’austérité

    Communiqué: Résultats des votations du 19 mai 2019 - La RFFA ouvre la porte à des années d’austérité

  • Pas d’effet suspensif pour les travailleuses de la fonction publique portant un signe religieux

    Pas d’effet suspensif pour les travailleuses de la fonction publique portant un signe religieux

  • Les candidat·e·s de solidaritéS Genève pour Ensemble à Gauche aux élections nationales

    Les candidat·e·s de solidaritéS Genève pour Ensemble à Gauche aux élections nationales

  • Grève des femmes*/féministe: le 14 juin 2019, tou·te·s en grève!

    Grève des femmes*/féministe: le 14 juin 2019, tou·te·s en grève!

  • Le 19 mai 2019, votons contre la casse sociale!

    Le 19 mai 2019, votons contre la casse sociale!

solidaritéS · TV

 

Cette innovation a été plébiscitée par le Grand Conseil par 56 OUI contre 6 NON seulement et 12 abstentions. Et pourtant, les radicaux, les verts et le MCG, qui totalisent sauf erreur 37 député-e-s, appellent bien aujourd’hui à voter NON (la majorité d’entre eux étaient-ils à la buvette lors du débat sur cet objet ?)… SolidaritéS a pris nettement position pour le NON, avec le Parti du Travail ; je suis sûr que nous aurions su défendre cette position avec plus de fermeté au Grand Conseil !

Pour justifier l’abrogation du jury populaire, les autorités avancent une série d’arguments techniques : danger de non conformité au droit fédéral, compétences ou disponibilités insuffisantes des jurés tirés au sort, nécessité de motiver les jugements, lourdeur des procédures d’appel… Ils n’évoquent jamais l’enjeu démocratique symbolique, combien important, de cette votation : Madame et Monsieur tout le monde peuvent-ils être appelés à donner un jour leur avis sur une question aussi grave que la condamnation ou l’acquittement d’un prévenu d’assises ou de correctionnelle ?

L’un de mes amis socialistes, qui partage la position du Conseil d’Etat, invoquait récemment l’avis du philosophe britannique Herbert Spencer, cet ultra-libéral du 19e siècle, partisan de « la sélection des plus aptes » et gagné au conservatisme, qui traitait le jury populaire avec mépris : « C’est un groupe de douze personnes d'ignorance moyenne réunies par tirage au sort pour décider qui, de l'accusé ou de la victime, a le meilleur avocat ». Mon ami ne savait sans doute pas, qu’avec les mêmes arguments, Spencer s’opposait aussi au suffrage universel, parce que celui-ci risquait de nuire aux intérêts des classes possédantes ! Faire voter les pauvres et les ignorants ? Quelle horreur ! Spencer considérait aussi comme inexorable l’élimination des races inférieures par les races supérieures… Mais ceci est une autre histoire.

Je suis convaincu, tout au contraire, que la démocratie ne peut vivre et se développer que par l’extension des droits populaires et leur exercice direct par le plus grand nombre, non seulement dans le domaine de la justice, mais aussi sur tous les terrains de la vie sociale et économique, dans le cadre de normes légales décidées démocratiquement. C'est en effet la seule et la plus formidable école politique ouverte à toutes et tous. C’est cette divergence fondamentale qui oppose le « socialisme par en bas », dont je me revendique, du « socialisme par en haut », qu’incarne malheureusement si bien la position actuelle du Parti socialiste genevois en faveur de l’abolition du jury populaire.

Jean Batou

 

adhesion-rejoignez-nous-1

À signer

 

Référendum cantonal

Pré-du-Stand: NON au massacre de la zone agricole pour des bureaux vides

2019 bulldozer1

Télécharger en PDF

 

Newsletter

Newsletter Je veux recevoir des infos régulières de solidaritéS