Communiqué: Soutien à la lutte des travailleurs d'ONET (WC publics en Ville de Genève)!

Communiqué: Soutien à la lutte des travailleurs d'ONET (WC publics en Ville de Genève)!

 2019 02 onet

solidaritéS apporte son soutien aux nettoyeurs des WC publics en Ville de Genève en lutte pour leurs conditions de travail. En effet, les conditions dans lesquelles ces travailleurs doivent effectuer des tâches (qui sont pourtant des tâches de service public!) sont indignes d’une collectivité comme la Ville de Genève qui sous-traite ici à une entreprise privée hautement problématique.

Communiqué: résultats des votations du 10 février 2019

Communiqué: résultats des votations du 10 février 2019

2019 02 10 votations

 

 

Soins dentaires : Genève rate l’occasion d’une avancée sociale

Alors que l’initiative pour le remboursement des soins dentaires proposait une solution «clés-en-main» solidaire et sociale permettant un meilleur accès pour l’ensemble de la population aux soins dentaires, une majorité de votant·e·s l’a malheureusement rejetée aujourd’hui dans les urnes.

Accord PS-PLR sur RFFA: un marché de dupes!

Accord PS-PLR sur RFFA: un marché de dupes!

2018 rffa ps plr

 

Coup de théâtre à la commission fiscale du Grand Conseil, le 11 décembre : les élu·e·s du PS genevois ont voté le projet d’application genevois de la RFFA (ex-RIE III, refusée en votation populaire le 12 février 2017). Le PLR, et toute la droite, de l’UDC au MCG, en passant par le PDC, affichent des mines radieuses.

  • Communiqué: Soutien à la lutte des travailleurs d'ONET (WC publics en Ville de Genève)!

    Communiqué: Soutien à la lutte des travailleurs d'ONET (WC publics en Ville de Genève)!

  • Signez le référendum

    Signez le référendum "Pré-du-Stand": NON au massacre de la zone agricole!

  • Communiqué: résultats des votations du 10 février 2019

    Communiqué: résultats des votations du 10 février 2019

  • Accord PS-PLR sur RFFA: un marché de dupes!

    Accord PS-PLR sur RFFA: un marché de dupes!

solidaritéS · TV

 

NON A L’EXCLUSION! NON A L’ETIQUETAGE DES ELEVES ! Les deux projets présentés lors des prochaines votations :
- une initiative mensongèrement appelée « pour un cycle qui oriente »
- et un contreprojet qui se nomme pompeusement « un cycle d’orientation exigeant et formateur pour tous » sans donner aucun moyen crédible pour y parvenir,
vont dans le même sens : introduire la sélection dès l’école primaire et répartir les élèves dans des filières dès la 7e année du cycle d’orientation.

A la sortie de l’école primaire, les élèves seraient en effet séparés en trois ou quatre filières, avec un enseignement forcément différent (il y aura les classes rapides qui feront l’ensemble du programme, et celles plus lentes, qui prendront chaque année du retard). Il serait donc très difficile pour les élèves de changer de filière pendant le cycle d’orientation et poursuivre ensuite la formation de leur choix. Il faut refuser la dynamique de l’échec !

Lorsque l’on regroupe dans une même classe des enfants en difficultés scolaires, l’effet est catastrophique car l’effort est découragé. En revanche, en favorisant la mixité sociale, en mélangeant les élèves qui ont de la facilité avec ceux qui en ont moins, on rompt la spirale de l’échec et on permet à tous d’entrer dans une dynamique du progrès car le rythme de travail et les exigences restent élevés.

C’est pourquoi solidaritéS défend une école sans filières, regroupements ou sections jusqu’à la fin de l’école obligatoire et appelle à voter deux fois NON le 17 mai.
Ce débat va continuer puisqu’une autre initiative sur le cycle d’orientation sera soumise en votation le 27 septembre prochain, quel que soit le résultat de la votation du mois de mai.

Intitulée « s’organiser contre l’échec scolaire et garantir une formation pour tous les jeunes », cette initiative propose:

  1. un enseignement identique pour tous les élèves en 7e année
  2. un enseignement en  8e et 9e années organisé avec des classes en tronc commun, d’autres à niveaux et à options
  3. un soutien pédagogique renforcé et différencié pour les élèves en difficulté, coordonné au besoin entre les degrés et donné par des équipes pédagogiques en lien avec les autres partenaires de l’école (parents, conseillers, etc.).
  4. de garantir la reconnaissance des acquis des élèves qui changeraient de filière dans l’enseignement secondaire II (postobligatoire).


Cette initiative (IN 138) donne ainsi de vraies conditions pour une école de qualité, qui encadre les élèves en difficultés sans les abandonner au bord de la route et qui prend en compte leurs acquis tout au long de leur scolarité.

Deux fois NON en mai, OUI en septembre, c’est se battre pour une école plus juste, qui lutte contre l’exclusion et l’inégalité des chances !

 

adhesion-rejoignez-nous-1

À signer

 

Référendum cantonal

Pré-du-Stand: NON au massacre de la zone agricole pour des bureaux vides

2019 bulldozer1

Télécharger en PDF

 

Newsletter

Newsletter Je veux recevoir des infos régulières de solidaritéS