Immigration • Racisme

2018 05 23 gdsac

 

Rassemblement contre la construction du Centre Fédéral de renvoi du Grand-Saconnex

Mercredi 23 mai · 18h
Promenade Rivoire · Grand-Saconnex
face à l'arrêt Gardiol (terminus bus 3)

2018 04 briancon1

Communiqué de presse · Jeudi 26 avril 2018

Lundi 23 avril, deux Genevois ont été interpellés et mis en détention préventive à Gap en France. Ils sont accusés d’« aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national et en bande organisée ». Une troisième personne est détenue à Marseille pour le même chef d’accusation. Quatre ressortissant·e·s italiens ont également été arrêtés.

2019 04 11 rass aideurgence

 

Nouvelle procédure pour l'aide d'urgence des migrant·e·s:
NON à un chantage inacceptable!

Rassemblement et thé
Mercredi 11 avril 2018
13h · OCPM

Office Cantonal de la Population et des Migrations · 88, rte de Chancy · 1213 Onex

Evénement Facebook

2018 03 article12

 

Flicage des migrant·e·s à l’aéroport: NON à une nouvelle mesure bureaucratique dégradante et illégale!

 

Rassemblement
Mercredi 28 mars 2018
17h30 · Hôtel-de-Ville

2018 03 21 conférence punir les migrants WEB mail DEF

 

 

Enfermer des innocent·e·s:
histoire de la rétention administrative en suisse

avec Alix Heiniger, historienne
et Clément de Senarclens, sociologue

Mercredi 21 mars 2018 · 19h00
Café Gavroche (4, bvd James-Fazy)

Cycle de conférences sur la rétention administrative

 

 

 2017 11 09 migrations thumbnail

Une conférence de Julie de Dardel (géographe) et Laïla Batou (avocate) tenue le 9 novembre 2017 au Café Gavroche à Genève, organisée dans le cadre d'un cycle de conférences sur la rétention administrative par le groupe migrationS de solidaritéS Genève.

2017 11 09 conférence punir les migrants WEBRVB

Punir les migrant·e·s
L’utilisation de la prison dans les politiques xénophobes

avec Laïla Batou, avocate
et Julie de Dardel, géographe

Jeudi 9 novembre 2017
19h30 · Café Gavroche [4, bvd James-Fazy]

Cycle de conférences sur la rétention administrative

Télécharger le Flyer [PDF]

 

2017 02 12 NATUS1

Cette votation est nécessaire pour inscrire dans la constitution le principe d’une naturalisation facilitée pour les petits-enfants de migrant·e·s. L’intention est de rendre justice à ces jeunes de 3e génération. En effet, ils-elles n’ont jamais été des étrangers·ères en Suisse puisque, comme d’ailleurs une grande majorité de leurs parents, ils-elles y sont né·e·s, y ont fait leur scolarité, y ont appris un métier et y travaillent. Nous disons évidemment OUI à ce changement constitutionnel!