Logo

2018 04 12 lutte terre andalousie1 

Journée internationale des luttes paysannes

La lutte pour la Terre en Andalousie

Une occupation de terres par des paysan·ne·s d’une grande propriété appartenant à une grande banque espagnole

Maria Montavez & Curro Romero de Cerro Libertad 

 

Mardi 17 Avril 2018 · 19h30
Maison des Associations 
Salle Carson — Genève 

 

Le 1er avril 2017, une ferme abandonnée de 65 hectares appartenant à BBVA, une grande banque espagnole, qui l’a récupérée d’un propriétaire exproprié (un entrepreneur immobilier en faillite après la crise du bâtiment des années 2008) est occupée par 200 militant·e·s du SOC/SAT (syndicat andalou de journaliers agricoles). Cette banque touche chaque année entre 20'000 et 30'000€ de primes de l’UE. Le projet du SOC est de créer une coopérative avec une dizaine de familles, d’abandonner les grandes monocultures et de diversifier les productions en agroécologie, maraîchage, vigne, céréales… et culture vivrières selon la tradition d’autrefois.

C’est une expérience autogestionnaire et une alternative concrète de lutte contre l’agrobusiness et le changement climatique. Un juge vient de déclarer que les paysan·ne·es doivent quitter la propriété dans les prochains jours sinon ils seront incarcérés. Pour les paysannes et paysans la fonction sociale de la terre est plus importante que la propriété privée de celle-ci. Lors de cette conférence elle·il nous raconteront comment la coopérative s’est organisée: formes de prises de décisions, répartition des tâches, etc. Les paysan·ne·s du SOC/SAT ont besoin de notre soutien et de notre solidarité, venez nombreuses et nombreux à cette soirée. Elle s’inscrit aussi dans la campagne pour la souveraineté alimentaire en vue de la prochaine votation (probablement cet automne) qui aura lieu ici en Suisse. 

Soirée organisée par ATTAC-GE, CADTM, CETIM, Groupe écosocialiste de solidaritéS, Jardins de Cocagne, LongoMaï, Pour une agriculture socialement durable, UNITERRE