Commission du personnel et syndicale de Saint-Gervais

La proposition du Conseil administratif du 4 février 2009 veut contourner le référendum « Sauvons la Maison de la culture de Saint-Gervais ! ». Il propose d’ouvrir un crédit budgétaire supplémentaire de 1'090'985.- Frs en faveur de la Fondation Saint-Gervais Genève. Cette somme correspond à la diminution de la ligne budgétaire attribuée à la Fondation Saint-Gervais Genève votée le 6 décembre 2008 par le Conseil municipal sur la proposition du Département de la Culture et de la Fondation Saint-Gervais Genève au profit du Centre d’Art Contemporain et du FMAC.

Le référendum « Sauvons la Maison de la culture de Saint-Gervais ! » a été déposé le 26 janvier 2009 avec 5'699 signatures et bloque le transfert de cette somme.

La Fondation Saint-Gervais Genève dispose donc de cet argent pour poursuivre les activités du Centre pour l’image contemporaine jusqu’au vote populaire.

Le crédit budgétaire supplémentaire que le Conseil administratif soumet au vote, ce mardi 17 février, ne servira donc qu’à honorer les promesses financières faites au Centre d’Art Contemporain et au FMAC et à permettre au Département de la Culture et à la Fondation Saint-Gervais Genève de poursuivre le démantèlement des activités du CIC et sa liquidation, comme le reconnaît publiquement Jean-Bernard Mottet, au nom du Département de la culture (Le Courrier, 7 févr. 2009).

Si le Conseil administratif avait été honnête, le libellé de cet arrêté aurait dû être : « Proposition du Conseil administratif du 4 février 2009 en vue de l’ouverture d’un crédit budgétaire supplémentaire de 1'090'985.- Frs en faveur du Centre d’Art Contemporain et du FMAC ».

Nous invitons donc les conseillères-ers municipaux à refuser cette arnaque financière qui conduit à consacrer deux fois la même somme de 1'090'985.- Frs, d’abord  à la FSCG, puis au CAC et au FMAC, pour faire la même chose (?). Elle ne vise en effet qu’un seul but anti-démocratique : éviter le débat public sur la politique culturelle genevoise et le vote populaire du référendum.

Il serait tout de même scandaleux que la Ville gaspille 1'090'985.- Frs pour exproprier 5700 référendaires de leur droit !


L’ordre du jour de la prochaine séance du Conseil municipal indique que l’objet PR-678 sera traité mardi 17 février dès 17h. Nous vous invitons à venir nombreuses-eux pour assister à ce débat :rendez-vous à 16h30 devant l’entrée du Conseil municipal.


 


Pour plus de précisions, consultez sur geneveactive.com :
"Saint-Gervais : le comité de soutien demande le respect de la voie démocratique"