Logo

 

2013-06-18-grece-flyer-webSoirée-débat autour de

VIO.ME.

Une usine grecque
récupérée par ses salarié·e·s

avec Makis Anagnostou,
porte-parole des travailleurs de Vio.Me.

MARDI 18 JUIN · 20h15
Café Gavroche

4, bd James-Fazy

Télécharger le flyer (PDF)

 

 

Vous ne le pouvez pas ?
Nous, nous le pouvons !

Avec ce slogan, les ouvriers d'une entreprise de Thessalonique ont relancé la production de leur usine après que 98 % de ses salariés se soient prononcés en assemblée générale en faveur de l'autogestion de l'usine.

La direction de Viomijaniki Metaleftiki (Vio.Me.), entreprise de fabrication de carreaux de faïence et de matériaux de construction, filiale de Filkeram & Johnson, a abandonné son usine de Thessalonique depuis mai 2011. En réponse à cette situation, les travailleurs de l'usine réclament le versement de leur salaire, refusent les licenciements et occupent leur usine depuis septembre 2011.

Tout en préparant la constitution d'une coopérative ouvrière, ils revendiquent, en parallèle, l'argent qui leur est dû pour faire fonctionner l'usine. Suite à une intense mobilisation dans Thessalonique et les environs, ils ont relancé la production en février 2013.

Makis Anagnostou présentera la lutte des Vio.Me. Cette conférence-débat sera l'occasion de connaître une des nombreuses initiatives de résistance du peuple grec face à la crise.

 

· Quelles sont les chances de pérennisation de la coopérative Vio.Me. ?

· Pouvons-nous voir l'émergence d'une vague d'entreprises récupérées en Grèce comme nous avons pu le constater en Argentine ?

· Quelle complémentarité avec les autres initiatives auto-organisées qui fleurissent actuellement dans la Grèce en crise ?

 

Org. 
solidaritéS, CETIM, CADTM et ATTAC-GE