Logo

solNucleaire

Ce jeudi, à 16h45, les constituants vont voter sur un amendement qui affaiblit dramatiquement l'article 160e, soit l'article antinucléaire, de la Constitution.

Un rassemblement est donc prévu ce jeudi (30.09.10) à 16h45 devant l'Hôtel-de-Ville !

L'ensemble des travaux en commission de la constituante est basé sur le principe de la "page blanche" qui liquide a priori l'article antinucléaire sur l'énergie actuel et veut le remplacer par quelques "thèses" générales. C'est là, la "manœuvre" d'ensemble. 

Il faudrait évidemment
inverser cette logique là. Logique, à laquelle les Verts, le PS, les "associations", etc. semblent consentir.  Du côté de ContrAtom, on ne veut en effet pas de "page blanche": on veut garder notre article  160E actuel, il peut être débattu, amendé, renforcé... mais ne saurait être liquidé en douce comme le prévoit la Constituante.

Pour ne citer qu'un ou deux exemples, repiqués en vitresse et en vrac:
• l'alinéa 6 de l'art. 160E fait obligation aux SIG, actionnaires d'EOS-Holding, actionnaire d'Alpiq, de s'opposer au sein des instance du groupe en question aux projets de nouvelle centrale nucléaire de celui-ci...
• l'alinéa 3 sur la "conservation de l'énergie" interdit de manière générale le
chauffage électrique et la climatisation, exige explicitement qu'on favorise les déplacements en transports publics, à vélo et à pied... plutôt que de les mettre sur un pied d'égalité et de vanter la prétendue complémentarité entre la bagnole et le vélo... on y trouve également la récupération et le recyclage, comme aussi l'amélioration de la durabilité des objets manufacturés, ainsi que l'interdiction des tarifs dégressifs en matière électrique, qui va à contre-courant de tout la pernicieuse logique marchande et libérale dans le domaine...

On pourrait en rajouter...

C'est
dans ce sens que ContrAtom s'est adressé à la Constituante l'an dernier déjà, par un courrier que je remets en pièce jointe. C'est dans ce sens que nous sommes intervenus peu après  - Anne-Cécile et moi au nom de ContrAtom - à la réunion de groupes de la gauche élargie à la Constituante (sans vraiment être entendus)...  et c'est dans ce sens que Nils de Dardel  a déposé un amendement au nom du groupe de solidaritéS à la Consituante, amendement qui reprend intégralement l'art. 160E actuel.

C'est sur cet amendement que pourront se compter les partisans du maintien de l'art. 160E, s'il ne passe pas il sera  en effet "dramatiquement affaibli", en effet il n'existera tout simplement plus (dans le projet en cours de travaux).

L'enjeu de la réunion de demain est donc - à mon avis -  le maintien ou non de l'article actuel. On ne saurait se contenter du "repêchage" de l'alinéa 5 du 160E, assimilé abusivement à l'ensemble de l'article.

Il est probable que l'art. en question ne sera pas maintenu
Il est probable que nous devrons voter NON au projet de nouvelle constitution.
Mais nous le savions depuis longtemps, NON?
La constituante à une majorité de droite...