turquieDéclaration des Rencontres internationales des jeunes de la Quatrième Internationale

Depuis le 05 juin 2015, et l'attentat qui a frappé les sympathisant.e.s du HDP assemblés à Diyarbakir, la gauche turque et le mouvement kurde subissent une série d'attaque meurtrière.

 

L'assassinat de 32 militant.e.s et sympathisant.e.s du SGDF (Fédération des associations de jeunes socialistes) a montré la détermination des forces les plus réactionnaires de la région a noyer le mouvement révolutionnaire turc et kurde dans le sang.

Les jeunes de la quatrième internationale dénoncent le massacre de Suruç, la responsabilité de l'Etat turc, son instrumentalisation de l'Etat islamique.

Par la répression des manifestations, la rafle de centaines de militant.e.s, et les bombardements visant le PKK depuis le 24 juillet, Erdogan renoue avec les pires traditions dictatoriales de l'Etat turc.

De Gezi à Soma, de Kobané à Bursa, nous réaffirmons notre solidarité avec la lutte de classes populaires turques et kurdes ; et demandons :

- La libération des prisonniers politiques

- L'arrêt des bombardements visant le PKK

- La levée de l'inscription du PKK à la liste des organisations terroristes

- L'arrêt des rafles et des poursuites judiciaires contre les militant.e.s de gauche

Direnis devam ediyor (La lutte continue)!