2019 04 06 rencontres fem A3 bis

 

 

Rencontres féministes internationalistes

Samedi 6 avril 2019
8h30 — 17h00

Genève – Maison des Associations
15, rue des Savoises

 

Télécharger le programme (PDF)

 

 

 

avec

Sara Farris — USA

Tithi Bhattacharya — USA

Pooja Badarinath — Inde

Ahlem Belhadj — Tunisie

Carrie Shelver — Afrique du Sud

Pauline Forges — Belgique

Julia Cámara — État espagnol

Tamara Knežević — Suisse

 

Le 6 avril, solidaritéS organise à Genève des rencontres féministes internationalistes, apportant sa pierre à l’édifice de la grève féministe / grève des femmes* du 14 juin prochain.

Des États-Unis à la Hongrie, du Brésil à l’Inde en passant par la Pologne, la montée des forces conservatrices et fondamentalistes impacte d’abord les femmes* et les groupes minoritaires à l’intersection de formes de discriminations plurielles et multiples.

La montée au pouvoir des forces réactionnaires se couple de politiques économiques néolibérales, qui conduisent à toujours plus d’inégalités, à l’étranglement des classes populaires et à l’érosion des systèmes sociaux de protection des droits des travailleuses et des travailleurs.

Les femmes* sont plus durement touchées par ces politiques que leurs homologues masculins : elles connaissent davantage de conditions de travail précaires, travaillent dans le care, sont ancrées dans l’économie informelle et sont forcées, par les stéréotypes sexistes et les normes patriarcales, d’assumer principalement les tâches ménagères et domestiques. Les femmes racisées, en situation de handicap et/ou avec une sexualité en dehors de l’hétéronormativité se trouvent d’autant plus marginalisées. Elles doivent faire face aux oppressions sexistes et capitalistes, mais aussi au racisme, au validisme, à l’homophobie et à la transphobie systémiques.

Cette violence intrinsèque au système capitaliste, qui se nourrit de l’exploitation des femmes* et ne pourrait survivre sans, est de plus en plus dénoncée : grèves des ouvrières du textile en Égypte et au Bangladesh, grève générale des femmes dans plusieurs pays d’Europe, marches pour les droits sexuels et reproductifs et pour les droits des minorités au Brésil et aux États-Unis, etc. Partout, les femmes* s’organisent pour faire barrage à la montée conservatrice qui veut contrôler leur vie et leur corps.

C’est dans cette dynamique de résistance que s’inscrit la mobilisation pour la grève des femmes* en Suisse du 14 juin 2019. Cette grève articule plusieurs revendications : égalité, amélioration des conditions de travail, liberté et autonomie corporelle, lutte contre la violence à leur encontre, lutte contre l’homophobie et la transphobie, et solidarité avec les migrant·e·s et les réfugié·e·s.

En préparation à la grève et dans une logique de solidarité avec les femmes* de par le monde, nous organisons ces rencontres féministes internationalistes. Seront entre autres présentes Tithi Bhattacharya, Julia Camara, Pauline Forges, Ahlem Belhadj, Carrie Shelver, Pooja Badarinath et Sara R. Farris... Venez nombreux·euses !

 

PROGRAMME*

dès 8h30 Accueil 

9h00 — 10h30 Plénière
Grève des femmes : état des lieux

11h00 — 12h30 Ateliers
1. Droit sexuel et reproductif 
2. Economie et travail

12h30 — 13h30 Repas

13h30 — 15h00 Ateliers
3. Violences faites aux femmes
4. Migration  /  Fémonationalisme

15h30 — 17h00 Plénière
Féminisme intersectionnel

 

*programme encore provisoire

 

INTERVENANTES

Julia Cámara Etat espagnol
Porte-parole de la coordination espagnole du 8 mars et membre d’Anticapitalistas

Tithi Bhattacharya USA
Professeure d’histoire de l’Asie du Sud.Elle vient de publier avec Cinzia Arruzza et Nancy Fraser « Féminisme pour les 99% » (La Découverte, 2019)

Pooja Badarinath Inde
Pooja Badarinath est une chercheuse et juriste féministe. Elle a travaillé notamment sur des mesures de réformes législatives et de mise en oeuvre de loi sur les violences sexistes, le genre, les sexualités et leurs intersections avec la justice sociale. Militante au sein de mouvements féministes autonomes en Inde, elle a également travaillé avec de nombreux réseaux de travailleuses du sexe et est à présent représentante du plaidoyer au sein de l’Initiative pour les Droits Sexuels.

Ahlem Belhadj Tunisie
Pédopsychiatre, présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates

Tamara Knežević Suisse
Membre de solidaritéS et de la Coordination romande de la grève des femmes/grève féministe du 14 juin 2019

Sara Farris USA
Elle enseigne à l’Université de Londres; membre du comité éditorial de Historical Materialism. Elle a publié notamment, «In the Name of Women’s Rights. The Rise of Femonationalism» (Duke University, 2017)

Carrie Shelver Afrique du Sud
Carrie Shelver est une activiste féministe d’Afrique du Sud actuellement en poste à l’Initiative pour les Droits Sexuels. Depuis la fin des années 90 elle a milité au sein de mouvements divers autour des thématiques du VIH et SIDA, des orientations sexuelles, des violences faites aux femmes, des migrations forcées et de la justice économique. Elle continue sa lutte pour un féminisme décolonial, notamment à travers l’utilisation des arts créatifs.

Pauline Forges Belgique
Membre de la Gauche anticapitaliste