2016 09 25 avsplus resultats

solidaritéS (CH) — Communiqué de presse — Dimanche 25 septembre 2016

 

AVS plus : un OUI romand contre le Paquet Berset et pour renforcer le 1er pilier

solidaritéS regrette que la population suisse ait refusé de renforcer l’AVS. Alors que cette assurance sociale est en très bonne santé financière, l’augmentation des pensions de 10 points aurait été un minimum, dans une situation ou les rentes ne permettent souvent pas de vivre dignement.

Il convient ici de relever un discours mensonger de la droite et des milieux patronaux qui n’ont cessé d’annoncer la banqueroute de l’AVS dans cette campagne, agitant le spectre d’une balance déficitaire de centaines de millions entre cotisations perçues et pensions versées. C’était omettre sciemment les revenus colossaux des bénéfices générés par le fonds de réserves du Ier pilier, qui s’élèvent à plus d’1.5 milliards de francs suisses par année et qui font de l’AVS une institution sûre.

Néanmoins, nous nous réjouissons qu’en Suisse romande, où solidaritéS est présent sur le terrain, l’initiative ait été approuvée. En effet, avec une majorité de votants en faveur d’AVSplus notamment dans les cantons de Genève, Neuchâtel, Vaud et Jura, les citoyen•ne•s romands ont confirmé le besoin urgent de renforcer le 1er pilier, seul système juste, sûr, viable et solidaire. Ce choix est également un signal fort à l'encontre du plan de Prévoyance vieillesse 2020 (« Paquet Berset ») que prépare le parlement fédéral et qui veut démanteler le système de retraites. Avec ce score remarquable pour une initiative progressiste, il devient urgent de proposer une alternative au système actuel, toujours moins capable d'assurer des rentes dignes à toutes et tous. Le projet de fusion du 2ème pilier dans le 1er est aujourd'hui plus que jamais d'actualité et nous allons le mettre en avant dans les mois à venir.

solidaritéS se tient donc prêt à combattre le Paquet Berset, notamment par le lancement d’un référendum en cas d’acceptation aux Chambres fédérales.

 

Loi sur le renseignement : dangereuse poursuite de la spirale sécuritaire

L’acceptation nette de la nouvelle loi sur le renseignement est particulièrement inquiétante. En effet, dans un contexte de durcissement des lois répressives partout en Europe, d'atteintes répétées aux libertés démocratiques sur le territoire suisse, ce OUI à un Etat fouineur consacre un pas supplémentaire vers un espionnage généralisé de tous les citoyen•ne•s. Dans les faits, cette loi n’améliorera en rien la sécurité des habitant•e•s de la Suisse : la pratique a démontré que les personnes ayant commis des attentats étaient connus des services de sécurité. Sur le fond, on assiste là à une nouvelle étape du néolibéralisme. En effet, loin d’être un affaiblissement de l’Etat, comme on le croit trop souvent, l’idéologie néolibérale promeut un glissement de l’Etat social vers l’Etat répressif. Ainsi, ce sont les mêmes qui défendent les coupes massives dans le social, l’éducation ou la culture qui sont à l’œuvre pour renforcer les lois liberticides, la surveillance généralisée, la répression des citoyen•ne•s et l’expression des droits démocratiques. Malgré l’échec – également très inquiétant – du référendum contre la LSCPT, nous continuerons à nous battre contre les lois liberticides du même acabit.

 

Economie verte : un coup dur

Le refus net de l’initiative pour une économie verte est un coup dur pour les écologistes en Suisse. Alors même que l’initiative contenait de nombreuses limites, la population a refusé le principe même de réduire son empreinte écologique sur la planète par l’instauration de règles écologiques plus contraignantes pour le monde économique. Pourtant, cette initiative était modeste; elle ne remettait pas en cause à la racine le système économique dominant, responsable de la crise écologique. Son refus témoigne des efforts considérables qu’il reste à entreprendre pour faire avancer les idées écologistes en Suisse.

Dans les deux mois à venir, solidaritéS mènera activement la bataille pour la sortie programmée du nucléaire. Nous ferons notre possible pour que cette fois-ci, le peuple suisse fasse le choix de la raison, en choisissant de sortir définitivement d’une énergie polluante et dangereuse pour la civilisation humaine.

 

solidaritéS (CH)

 

Contacts :

Sébastien Schnyder – permanent solidaritéS CH
Pablo Cruchon – permanent solidaritéS GE
Pierre Conscience – permanent solidaritéS VD
Dimitri Paratte – permanent solidaritéS NE 

Aktuell

À signer

 

Référendum fédéral

NON à RFFA (Réforme de la fiscalité et du financement de l'AVS)

2018 10 rffa logo SM

Télécharger en PDF

Université de Printemps

 Université de printemps
17—19 mai 2019 · Vaumarcus

2017 uni printemps sol IMG1

Réservez la date!

Programme 2018

Genève

Vaud

Neuchâtel