2015-06-14-tract-solidariteS-WEB

 

 

Votations du 14 juin 2015 :  solidaritéS appelle à voter OUI à tous les objets de votes fédéraux :

  • OUI à l'impôt sur les successions des multimillionaires
  • OUI à l'initiative sur les bourses d'études
  • OUI à l'encadrement du diagnostic pré-implantatoire
  • OUI à la LRTV (loi sur la redevance radio-télé).

Retrouvez le détail de nos arguments ci-dessous.

Télécharger le Flyer (PDF)

 

 

 

 

2015-06-14-successions

 

OUI à un impôt sur les successions des multimillionaires

La répartition des richesses en Suisse est très inégalitaire : 2% de la population possède plus que les 98% restants réunis ! Or, la moitié des 300 plus riches de Suisse le sont devenus grâce à un héritage.
À l'heure où les politiques d'austérité coupent les prestations sociales pour les plus précaires, cette initiative demande simplement que ceux·celles touchant un héritage supérieur à 2 millions en reversent 20% à la collectivité (2/3   l'AVS, un tiers aux cantons).

Assurer le financement de l'AVS
Aujourd'hui, les impôts cantonaux sur les successions sont injustes ou inexistants et génèrent une concurrence fiscale malsaine entre les cantons. À l'heure où le Conseil fédéral s'attaque aux retraites (plan Berset), cette initiative permet de pérenniser le financement de l'AVS.
Une meilleure répartition des richesses, moins de concurrence fiscale intercantonale, une nouvelle source de recettes pour l'AVS et la fin de passe-droits fiscaux... Autant de raisons de voter OUI à cette initiative !

 

 

2015-06-14-boursesOUI à l'initiative sur les bourses d'études

Cette initiative, lancée par l'Union des Etudiant·e·s de Suisse, vise à transférer à la Confédération les compétences en matière de bourses d'études, aujourd'hui en mains cantonales.
Ce texte vise donc à harmoniser les pratiques cantonales et garantir une égalité de traitement pour l'ensemble des étu-diant·e·s de Suisse : l'obtention d'une bourse ne dépendra plus de la générosité d'un canton !

Démocratiser l'accès aux études
Cette initiative demande également un minimum vital pour les étu-diant·e·s (1800 – 2000 Frs. / mois), rehausse les niveaux des bourses et augmente le nombre de bénéficiaires potentiels.
Votons OUI pour ce petit pas vers un meilleur accès aux études et une diminution de la précarité des étu-diant·e·s !

 

2015-06-14-dpi

 

OUI à l'encadrement du diagnostic préimplantatoire

Le diagnostic préimplantatoire permet de dépister des maladies graves dans un embryon lors de fécondations in vitro. Cette technologie permet aux couples recourant à la procréation médicalement assistée d'éliminer des risques de maladies graves pour l'enfant à naître, avant l'implantation dans l'utérus.

Aujourd'hui, la détection de ces maladies n'est possible que durant la grossesse, entraînant donc souvent des avortements. En comparaison européenne, la Suisse a l'une des législations les plus strictes en la matière, poussant les couples (ou plutôt ceux qui en ont les moyens) à partir à l'étranger faire ces tests. La situation actuelle est donc, de fait celle d'une médecine à deux vitesses.

Soutenir cette avancée tout en surveillant l'encadrement légal

solidaritéS soutient cette modification de la Constitution qui permettra de limiter les risques de transmission de maladies génétiques, tout en veillant à ce que le cadre légal écarte clairement tout risque d'une « sélection » eugéniste des embryons. Votons OUI !

 

 

2015-06-14-lrtv

 

OUI à une redevance radio-télévision au service du public

Cette modification de la loi sur la radio et la télévision introduit un nouveau système pour le financement du service public audiovisuel en répondant aux défis posés par l'évolution technologique.
La redevance diminuera pour les ménages privés (elle passera à 400.— par an) et ne concernera que les entreprises déclarant plus de 500 000 francs de chiffre d'affaire annuel : 75 % d'entre elles seront donc totalement exemptées !

Cette modification va soulager les ménages et diminuer les coûts administratifs (suppression des contrôles Billag), tout en garantissant un financement pérenne du service public audiovisuel. Celui-ci, malgré toutes ses imperfections, est essentiel pour garantir une information à la population qui ne soit pas soumise aux intérêts privés, ce qui est démocratiquement crucial.
Pour un rempart à la privatisation des médias et contre leur « Berlusconisation », c'est un OUI qu'on glisse dans l'urne !

Aktuell

À signer

 

Référendum fédéral

NON à RFFA (Réforme de la fiscalité et du financement de l'AVS)

2018 10 rffa logo SM

Télécharger en PDF

Université de Printemps

 Université de printemps
17—19 mai 2019 · Vaumarcus

2017 uni printemps sol IMG1

Réservez la date!

Programme 2018

Genève

Vaud

Neuchâtel