jihad néolibéral

L’injustice aujourd’hui s’avance d’un pas sûr », écrivait Berthold Brecht. Pour sa 5e édition, l’Université de printemps du bimensuel solidaritéS se penchera sur les dynamiques conflictuelles qui traversent le monde à l’échelle locale, régionale et internationale et, surtout, sur les « nouveaux » défis que doit relever la gauche radicale aujourd’hui. Ainsi, s’intéresser aux offensives réactionnaires et aux résistances, c’est non seulement mieux reconnaître le sous-sol dans lequel prennent racine les idées réactionnaires et néo-conservatrices actuelles, mais surtout affirmer la nécessité, à chaque fois renouvelée, de comprendre pour agir, de penser pour lutter…

L’offensive néolibérale généralisée, menée à l’échelle européenne par le patronat et des gouvernements de droite comme de « gauche », se déploie toujours, tel un rouleau compresseur cherchant à écraser non seulement toute forme de résistance mais aussi la mémoire des luttes du passé. Les politiques d’austérité brutales dans de nombreux pays détruisent ce qui restait des conquêtes sociales (emploi, salaires, temps de travail, retraites, assurances sociales, etc…) du mouvement des travailleurs·euses et laminent les services publics. C’est dans ce contexte que certain ·e·s cherchent des solutions nouvelles, par exemple la mise en place d’une allocation universelle dont nous débattrons lors de la plénière du samedi. En Europe, une offensive réactionnaire décomplexée, aux accents modernes, gagne du terrain : montée du nationalisme, des regroupements dits « identitaires », du racisme, de la xénophobie, de l’islamophobie, de l’antisémitisme, ou des attaques contre les droits des femmes et des minorités sexuelles, évoquant des « années 30 au ralenti ».

Avec la première plénière du vendredi soir et plusieurs ateliers tout au long du week-end, nous tâcherons de faire le point sur les mouvements d’extrême droite en Suisse et en Europe, mais aussi, et peut-être surtout, sur les alternatives radicales et les ruptures nécessaires qui s’imposent à gauche pour faire face au changement de période que nous vivons. Hors d’Europe, offensives réactionnaires et résistances opèrent également. Au Moyen- Orient et en Afrique du Nord, les forces contre-révolutionnaires durcissent leurs attaques ; en Afrique subsaharienne, les interventions impérialistes se multiplient. Deux ateliers tenteront de saisir les intérêts et les stratégies des principaux acteurs de ces événements. Finalement, face à la montée des inégalités, on assiste à l’essor de nouveaux mouveaments de la gauche sociale et politique, dans la poursuite du mouvement « Occupy ». La plénière du dimanche y sera consacrée avec un invité venu exprès de New York pour faire le point avec nous.

L’université de printemps proposera également des moments d’échanges, de discussion, mais aussi de détente et de convivialité avec des concerts le soirCliquez ICI pour le programme PDF de l'Université de printemps 2014

Aktuell

À signer

 

Référendum fédéral

NON à RFFA (Réforme de la fiscalité et du financement de l'AVS)

2018 10 rffa logo SM

Télécharger en PDF

Université de Printemps

 Université de printemps
17—19 mai 2019 · Vaumarcus

2017 uni printemps sol IMG1

Réservez la date!

Programme 2018

Genève

Vaud

Neuchâtel