Le refuge St-Laurent a participé aux 20 km de Lausanne

1522648_1035798243114363_8009836657126285603_o

4 km pour le plaisir après des milliers de kilomètres pour la survie

Une trentaine de personnes ont couru samedi à Lausanne en solidarité avec les réfugié-e-s de St-Laurent et avec toutes les personnes qui ont traversé la Méditerrannée au péril de leur vie. Parmi les adeptes de «Courir pour le plaisir (4km)» se trouvaient trois habitants du Refuge menacés de renvoi vers l’Italie et la Suède au nom des accords de Dublin. Après avoir fui le régime militaire érythréen et parcouru des milliers de kilomètres à travers le désert et la mer, ces rescapés doivent obtenir enfin la protection à laquelle ils ont droit. Pour eux comme pour les autres, la course infernale s’arrête ici!

La poursuite de la politique suisse d’expulsions vers l’Italie est indécente et cynique, à l’heure où l’afflux de réfugié-e-s depuis la Libye et les récents drames sur la Méditerranée montrent l’urgence d’une solidarité internationale et de la fin de la guerre aux migrant-e-s. Le collectif R et les 2500 signataires de son Manifeste (www.desobeissons.ch) demandent aux autorités fédérales et cantonales de bloquer immédiatement tous les renvois vers l’Italie et d’en finir avec l’application aveugle du système Dublin. Cette machine infernale de tri des destins humains dépouille les migrant-e-s de tout droit de recours effectif contre leur transfert dans un autre Etat européen, même en cas de problèmes médicaux graves.

Le collectif R appelle toutes les personnes solidaires à manifester le 9 mai prochain à Lausanne (départ de St-Laurent à 11h15) pour dire STOP aux renvois vers l’Italie et STOP à la loterie du système Dublin. Par ailleurs, la conférence publique «Dublin et droits humains: un accord impossible» a remporté un vif succès, avec quelque 150 participant-e-s le 23 avril dernier au Refuge de St-Laurent.

 

Communiqué du Collectif R

26 avril 2015 | Lausanne / Migrant-e-s | Aucun commentaire »

Cannabis : les impasses de la prohibition

image_vd-2

Cédant au climat sécuritaire ambiant, la majorité rose-verte lausannoise promettait en 2012 de faire disparaître le deal de rue, en augmentant la répression policière. S’appuyant sur les conclusions de la Commission mondiale sur la politique des drogues qui dénonçait, en 2011, l’échec cuisant de la répression menée depuis 50 ans, le groupe La Gauche (POP et solidaritéS) au Conseil communal de Lausanne s’est au contraire engagé pour le développement d’une politique fondée sur la prévention et la réduction des risques.

Parmi nos propositions, un postulat, accepté au début du mois, demande que les autorités lausannoises rejoignent la démarche, initiée par les grandes villes du pays, en faveur d’un projet-pilote de tolérance de la consommation de cannabis. Le succès de ce postulat contraste de manière bienvenue avec les dérapages répressifs constatés ces derniers mois, notamment un contrôle policier, impliquant un chien renifleur, à la sortie d’une école. lire la suite »

25 avril 2015 | Conseil communal / Lausanne | Aucun commentaire »

L’EPFL met au point des machines renifleuses pour les frontières de l’UE

Rolex-Learning-Center-Lausanne-16

Les frontières extérieures de l’UE sont régulièrement « durcies » militairement. C’est une aubaine de millions d’euros pour des entreprises actives dans la défense. Des universités en bénéficient aussi. Ainsi, l’EPFL reçoit des centaines de milliers d’euros pour aider l’agence Frontex à sceller militairement l’Europe-forteresse comme le montrent un récent article paru récemment dans la WOZ que nous reprenons ici.

Un exemple concret est le laboratoire de capteurs, actionneurs et microsystèmes (SAMLAB), qui appartient à l’EPFL. Celui-ci est impliqué dans le projet Sniffer, dont l’objectif déclaré est la conception d’une machine renifleuse équipée de biocapteurs. Sniffer viendra seconder les chiens de détection utilisés par Frontex. Car les chiens ont un certain nombre d’inconvénients, comme l’explique le site Web du projet : «Les chiens ne peuvent être dressés que pour un nombre limité d’odeurs, ils sont rapidement fatigués et ils sont mal acceptés par le public.» Avec le projet Sniffer, ces inconvénients seront résolus, ce qui permettra aux gardes-­frontières de mieux «rechercher des substances illégales dans des valises ou des personnes cachées dans des conteneurs.» […] lire la suite »

25 avril 2015 | Economie / Education / Elections fédérales / Lausanne / Migrant-e-s | Aucun commentaire »

Pour une gestion publique des ressources naturelles

11129955_965745223450075_7613662870114449263_o

Le troisième contre-forum sur les matières premières, organisé samedi 18 avril par le Collectif contre la spéculation sur les matières premières, a été un succès. Au programme: deux plénières, cinq ateliers de discussions approfondies, 200 participant.e.s et des échanges très riches. Pour couronner le tout, Saraka est venu faire danser tous les participant.e.s avec un concert aux airs sud-américains.

Le paradis

La première plénière a eu pour titre La Suisse: paradis des multinationales. Nous avons eu l’occasion d’écouter Sébastien Guex, membre de solidaritéS et professeur d’histoire à l’Unil, ainsi qu’Olivier Longchamp de la Déclaration de Berne.

Pour Sébastien Guex, les sociétés traditionnelles – Volkart Brothers, André, Basler Handels-gesellschaft – ont, dès la seconde moitié du 19e siècle, permis à la Suisse de devenir une puissance coloniale au même titre que l’Italie, la Hollande ou la Belgique. Cinq facteurs expliquent comment le capitalisme suisse a pu réussir à occuper une place de premier plan dans le trading mondial sans s’appuyer sur une puissante armée nationale, une ville portuaire ou un territoire colonial :

1 la « neutralité » politique de la Suisse ; 2 la puissance de la place financière et de la monnaie suisse ; 3 la fiscalité très avantageuse et la complaisance des autorités suisses ; 4 l’exceptionnelle stabilité politique et l’engluement gouvernemental du PS ; 5 la qualité et la discipline de la main d’œuvre en Suisse. lire la suite »

25 avril 2015 | Activités / Agriculture / Eco-logique / Economie / international / Lausanne / Vaud | Aucun commentaire »

Le PS s’engage… à contre-courant du mouvement social

11187383_968213563203241_6421129125555878589_o

Le Collectif contre la spéculation sur les matières premières, organisateur du contre-sommet du 18 avril à Lausanne, comme de la manif du 21 avril sur le sujet, a adopté lors d’une récente assemblée une position claire de refus de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) que cherche à imposer le Conseil fédéral.

Dans sa résolution à ce sujet, le Collectif souligne que : «…la RIE III prévoit d’offrir une série impressionnante de cadeaux fiscaux aux propriétaires et actionnaires de toutes les sociétés établies en Suisse. Le principal d’entre eux prévoit de diminuer, dans de nombreux cantons, de 30%, 40%, voire jusqu’à 60%, l’imposition des profits de toutes les entreprises. Cette série de cadeaux va faire baisser les recettes fiscales d’au moins 5 milliards de francs par an à l’échelle nationale et donc provoquer des déficits gigantesques dans les comptes communaux, cantonaux et fédéraux. Qui va payer? Le gros de la population! Parce qu’il y aura de brutaux plans d’austérité accompagnés du démantèlement des prestations sociales et de la privatisation des services publics…»
lire la suite »

25 avril 2015 | Economie / Vaud | Aucun commentaire »

Lausanne, refuge de Saint-Laurent. La lutte continue !

11084098_949718488386082_7630712459131190282_o

Depuis le 8 mars, cinq mi­grant·e·s d’origine érythréenne et éthiopienne ont trouvé refuge à l’église St Laurent à Lausanne. Soutenus par un vaste mouvement de solidarité, ils·elles refusent d’être renvoyés en Italie, renvoi qui aurait dû intervenir sur la base de l’application des Accords de Dublin. L’Italie n’offre en effet aucune possibilité réelle d’accueil : ni l’hébergement, ni l’accès aux soins ou à l’alimentation n’y sont garantis. Les risques de violence à leur égard sont importants. Le 31 mars, le parlement vaudois a rejeté une résolution de l’UDC (69 voix contre, 60 pour, et 3 abstentions), soutenue par le parti libéral-radical, demandant l’application stricte des Accords de Dublin à ces mi­grant·e·s, et leur renvoi immédiat en Italie.

Le 1er avril, une délégation du Collectif R, à l’origine de cette action, ainsi que les cinq mi­grant·e·s concernés, ont rencontré une délégation du gouvernement vaudois, composée du ministre en charge du dossier d’asile, le libéral-­radical Philippe Leuba, et du président du Conseil d’Etat, le socialiste Pierre-Yves Maillard. Lors de cette réunion, le Conseil d’Etat a annoncé qu’il entendait effectuer des vérifications auprès de l’administration fédérale quant aux conditions faites aux personnes renvoyées en Italie dans le cadre des Accords de Dublin. Il s’agit de s’assurer que la prise en charge proposée soit effective, à la fois au niveau de l’hébergement et des prestations de base. lire la suite »

13 avril 2015 | Grand Conseil / Lausanne / Migrant-e-s | Aucun commentaire »

Halte aux forages !

Capture d’écran 2015-04-13 à 14.45.40

Une pétition est lancée pour interpeller les autorités vaudoises afin qu’elles agissent contre les projets de forages dans le Gros-de-Vaud et dans le bassin lémanique.

Plusieurs forages d’exploitation sont prévus actuellement dans le canton de Vaud : quatre dans le Gros-de-Vaud à Thierrens, Dommartin, Sullens et Vuarrens, en plus du forage sous le lac Léman qui continue après qu’un gisement de gaz ait été découvert. Le forage sous le lac est géré par l’entreprise veveysanne Petrosvibri depuis 2009. Les projets du Gros-de-Vaud sont établis par eCORP Switzerland AG, partenariat entre une entreprise suisse et un groupe texan spécialisé dans l’exploitation et le stockage de gaz conventionnel et de gaz de schiste. Suite à un moratoire du Conseil d’Etat vaudois en 2011 sur l’exploitation du gaz de schiste, eCORP déclare ne s’intéresser aujourd’hui qu’au gaz conventionnel alors qu’en 2013, elle vantait dans la presse les «ressources importantes de la région vaudoise et la rentabilité de la technique destructrice de fracturation hydraulique, ou fracking » (Agefi, 24.07.2013 ; Largeur.com, 11.07.2013). lire la suite »

13 avril 2015 | Eco-logique / Vaud | Aucun commentaire »

Renforcer la protection des travailleurs agricoles, un objectif prioritaire

topelement

En Suisse, les conditions de travail des ouvriers et ouvrières agricoles ne sont pas soumises à la loi sur le travail (LTr), mais à des contrats-types de travail (CTT) cantonaux, créant des disparités régionales considérables en matière de pénibilité, de durée du travail et de rémunération.

Cette réglementation multiple limite les possibilités de revendications et d’actions, sur le plan national, pour les salarié.e.s de ce secteur. Le 10 mars dernier, Jean-Michel Dolivo déposait au Grand conseil vaudois, pour le groupe La Gauche (POP-solidaritéS), un postulat demandant un rapport au gouvernement vaudois sur l’évolution de ce secteur depuis les années 2000 et sur les moyens à mettre en œuvre pour mieux protéger la santé de celles et ceux qui y travaillent.

lire la suite »

13 avril 2015 | Agriculture / Travail | Aucun commentaire »

Forum sur la spéculation sur les matières premières

Logo 2015 du CCSMP

Samedi 18 avril
13h30—23h30
Maison de quartier sous-gare
Lausanne

Conférences-débats, ateliers, repas et concert, avec :

PROGRAMME

14h LA SUISSE PARADIS DES MULTINATIONALES

Avec :

  • Sébastien Guex [Professeur Unil, membre de solidaritéS]
  • Olivier Longchamp [Déclaration de Berne]

Quelles ont été, historiquement, les facilités légales et fiscales que la Confédération a accordées aux sociétés de trading ? Quels mécanismes permettent de développer le rôle de la Suisse – et de Genève en particulier – comme principale place de négoce au niveau mondial ?
16h45 ATELIERS

1. DETTE ET EXTRACTIVISME
Avec Nicolas Sersiron [CADTM] (France)
Dans son livre du même nom paru en 2014, Nicolas Sersiron dresse un tableau complet des liens entre asservissement des peuples à travers le mécanisme de la dette et accaparement des ressources par les multinationales.

2. INITIATIVE MULTINATIONALES RESPONSABLES
Avec Béatrix Niser-Lindley [Initiaitive multinationales responsables]
L’initiative populaire pour des multinationales responsables sera lancée dans quelques jours par une large coalition d’organisations pour demander des règles contraignantes afin que les entreprises domiciliées en Suisse respectent les droits humains et l’environnement, aussi dans leurs activités à l’étranger.

3. ENJEUX DES RÉFORMES DE L’IMPOSITION DES ENTREPRISES
Avec David Gygax [SSP]
La Confédération prépare un paquet de mesures dévastatrices intitulées « Réforme de l’imposition des entreprises III » qui augmentera encore le dumping fiscal exercé par la Suisse.

4. LANCEURS D’ALERTE AU TCHAD ET AU NIGER
Avec Catherine Morand [Swissaid]
Comment avoir accès aux informations relatives aux violations des droits humains et des normes environnementales perpétrées par des multinationales suisses ? Au Tchad et au Niger, des organisations de la société civile jouent avec beaucoup de courage un précieux rôle de lanceurs d’alerte, qui permet d’alerter l’opinion nationale et internationale.

5. LUTTES CONTRE VALE AU BRÉSIL
Avec Juliana Benício & Edi Carlos da Silva
Bénéficiaire d’une exonération fiscale exorbitante dans le canton de Vaud, le géant minier Vale s’illustre, au Brésil, par sa participation à des projets agressifs et destructeurs des communautés locales et de l’environnement. Malgré la répression, des alternatives collectives de résistances et de lutte se mettent en place.
18 h45 REPAS AVEC LE TRAITEUR BIO

20h PILLAGE DES MATIÈRES PREMIÈRES, CHANGEMENT CLIMATIQUE, LUTTES ET ALTERNATIVES

Avec :

  • Juliana Benício [Coordination internationales des victimes de Vale/Sindicato Metabase Inconfidentes] (Brésil)
  • Edi Carlos da Silva [Mouvement des Sans Terre] (Brésil)
  • Nicolas Haeringer [350.org] (France)

Quelles sont les conséquences de la logique extractiviste sur l’environnement et le climat ?
Quelles alternatives à une économie fondée sur la surconsommation des matières premières ?
Quelles sont les bases d’une transition écologique juste et sociale ?

 

22 h30 CONCERT
Saraka (CH)

Le Collectif contre la spéculation sur les matières premières :Les spéculateurs s’enrichissent, les peuples s’appauvrissent. (Collectif contre la spéculation sur les matières premières) · Attac suisse · L’autre Syndicati · Brot für alle · Brücke – Le Pont · CADTM · Centre Europe – Tiers Monde (CETIM) · Coordination Climat et justice sociale Genève · Fian Suisse-Schweiz · Gauche Anticapitaliste · Greenpeace – groupe régional Vaud · Le GRADs ·Groupe Regards Critiques de l’Université de Lausanne · Jeunesse Socialiste Vaudoise · JUSO Schweiz · Jeunes Vert-e-s vaudois-e-s · Jeunes Vert-e-s Neuchâtel · Multiwatch · Parti Socialiste Vaudois · Plateforme pour une agriculture socialement durable · Jeunes Pop Vaud · Pop Gauche En Mouvement · SolidaritéS Vaud · SolidaritéS Neuchâtel · Groupe jeunes de SolidaritéS · solidaritéS · Solidarités Genève · Swissaid · Solifonds · Tour de Lorraine · Syndicat Unia · Uniterre-pour une agriculture durable · Les Verts vaudois Droit de rester pour tou.te.s Refuge Saint-Laurent

13 avril 2015 | Activités / Agriculture / Eco-logique / Economie / international / Lausanne | Aucun commentaire »

La Suisse occupe une place centrale dans le commerce mondial des matières premières

CCSMP2015_profil

Cette année à nouveau, le Sommet mondial des matières premières organisé par le Financial Times réunira les acteurs·trices du trading mondial à l’hôtel Beau-Rivage de Lausanne. Pour la 3e année consécutive, le Collectif contre la spéculation sur les matières premières organise un contre-forum et une manifestation pour comprendre et dénoncer les pratiques détestables au cœur de ce commerce.

Environ 25 % des transactions mondiales sur les ressources passent par la Suisse (30 % du pétrole, 35 % des céréales et 50 % du café rien que sur l’arc lémanique et 70 % de l’or physique transite par la Suisse). Ce commerce renforce les déséquilibres Nord/Sud et contribue au dérèglement climatique. Dans ce contexte, le quatrième Sommet mondial des matières premières (« Financial Times Global Commodities Summit »), réunissant sociétés de négoce, banques et investisseurs, se tiendra au Beau-Rivage Palace, à Lausanne, du 20 au 22 avril 2015.

lire la suite »

2 avril 2015 | Activités / Agriculture / Eco-logique / international / Lausanne | Aucun commentaire »

« Précédent - suivant »