RIE3 vaudoise Victoire des 1 %

illustration23032016
Les Vaudois·es ont plébiscité dimanche 20 mars la RIE
3 vaudoise avec 87,12% des voix. 

Ce score soviétique  s’explique par le rouleau compresseur d’une coalition formée par la quasi-totalité des forces institutionnelles du PS jusqu’à l’UDC en passant par le Groupement des entreprises multinationales, qui ont appelé d’une seule voix (et en injectant des millions) à soutenir cette arnaque fiscale.

Face à une campagne particulièrement agressive et non respectueuse des faits, menée par le Conseil d’Etat, véritable champion des intérêts des 1 % les plus riches de ce canton, solidaritéS se félicite d’avoir participé à la conduite d’un référendum qui a permis de faire campagne pour une meilleure redistribution des richesses avec une défense sans compromis des prestations du service public, notamment dans la santé, la formation et les transports publics.

Les débats engagés durant la campagne permettront de développer, dans les mois et les années qui viennent, une résistance déterminée face aux politiques d’austérité sur le plan cantonal et communal, politiques qui auront des effets néfastes sur les conditions de travail dans la fonction publique ainsi que sur les prestations des services publics. Notre campagne a constitué dans ce sens un point d’appui déterminant pour poursuivre notre lutte contre la RIE 3 au niveau fédéral, par le lancement d’un référendum dans les mois qui viennent.

Jorge Lemos

 

 

30 mars 2016 | RIE3 / Vaud / Votations | Aucun commentaire »

Ciné-débat sur les luttes du peuple grec avec Yannis Youlountas

CineGrece_A3
GRÈCE : HISTOIRE ET ACTUALITÉ D’UNE TERRE DE LUTTE AVEC 
YANNIS YOULOUNTAS
Lundi 28 mars – 17H00
Cinéma CityClub Pully

solidaritéS Vaud vous invite à passer une soirée avec Yannis Youlountas philosophe et cinéaste franco-grec. Auteur de «Paroles de murs athéniens» et «Exarcheia la noire, au cœur de la Grèce qui résiste» aux Editions Libertaires et réalisateur de «Ne vivons plus comme des esclaves» et de «Je lutte donc je suis».

Pour comprendre la situation actuelle en Grèce, il est bon de revenir un peu en arrière. Un berceau glorieux et mythique, puis des siècles d’occupations et de dictatures ont forgé une expérience étonnante en matière de résistance et de création. Par exemple, le quartier d’Exarcheia au centre d’Athènes, qui est le cœur des luttes et des alternatives. D’innombrables initiatives se sont également développées ailleurs, notamment dans les campagnes, soutenues par un puissant mouvement social.

Cette conférence à travers le temps permettra, pour ceux qui le souhaitent, de mieux comprendre l’aventure historique, politique et sociale d’une péninsule en forme de main qui semble répandre ses îles dans la Méditerranée et ses idées en Europe et ailleurs.

Avec le soutien du journal Le Courrier et de l’association Espace Dickens.

17h00 Ouverture des portes
17h15 Conférence-débat avec Yannis Youlountas

20h00 Projection du film « Je lutte donc je suis »

Entrée prix libre (10.- conseillé)
Petite restauration grecque sur place

Bande annonce

Événement Facebook

27 mars 2016 | Activités / international | Aucun commentaire »

Un point d’appui pour combattre la RIE3 fédérale et les politiques d’austérité

RIE3-image-1

La coalition référendaire contre la RIE3 vaudoise «Touche pas à mon service public» a pris acte du résultat de la votation de ce jour. Ce score s’explique par le rouleau compresseur que constitue la coalition formée de la quasi-totalité des forces institutionnelles (UDC, PLR, PDC, PBD, V’lib, PS, Verts, Centre patronal, Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, Groupement des entreprises multinationales, Conseil d’Etat), qui appelait au soutien de la réforme vaudoise, ainsi que par la disproportion des moyens de campagne entre les opposants et les partisans du projet, qui était flagrante.

Malgré une campagne particulièrement agressive et non respectueuse des faits, menée par le Conseil d’Etat, véritable champion des intérêts des 1% les plus riches de ce canton, la coalition référendaire contre la RIE3 se félicite d’avoir, avec des moyens très limités, pu mener une campagne refusant de céder au chantage et à la désinformation, et défendant la qualité des prestations du service public, notamment dans la santé, la formation et les transports.

Le résultat de cette votation permet, du fait des débats engagés durant la campagne, de développer, dans les mois et les années qui viennent, une résistance déterminée face aux politiques d’austérité sur le plan cantonal et communal, politiques qui auront des effets néfastes sur les conditions de travail dans la fonction publique ainsi que sur les prestations de services publics.

La RIE3 fédérale impliquera des pertes de recettes fiscales de plusieurs milliards par an pour les cantons et les communes du fait des déductions fiscales supplémentaires introduites en faveur des grandes entreprises. Notre campagne constitue un point d’appui pour poursuivre notre lutte contre la RIE3 fédérale, par le lancement d’un référendum dans les mois qui viennent.

Lausanne, le 20 mars 2016

 

Pour la Coalition référendaire RIE3 « Touche pas à mon service public»

Pierre Conscience
Julien Eggenberger

20 mars 2016 | Non classé | Aucun commentaire »

Ce dimanche, chaque voix COMPTE!

2e_tour_tract_web

 

Encore une semaine pour voter et faire voter :

- NON à la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE 3)
- Hadrien Buclin à la Municipalité de Lausanne

Le 20 mars, faisons barrage au projet RIE 3 de la droite patronale, qui cherche à démanteler le service public pour enrichir les plus grands actionnaires du Canton. Mettons du même coup en échec la candidature du PLR à la Municipalité de Lausanne, en soutenant la liste de solidaritéS : « Hadrien Buclin, pour la défense du service public : NON à la RIE 3″.

Notre candidat s’engage pour le développement de l’accueil de jour des enfants, pour la construction de logements à loyer abordable, pour des transports publics accessibles dans tous les quartiers et le développement de la mobilité douce. Chaque voix compte, les enveloppes de vote ont été envoyées très tard pour la Municipalité, encouragez donc votre entourage à voter sans retard, dans les 6 prochains jours !

Pour SOUTENIR publiquement la candidature d’Hadrien Buclin, merci d’envoyer vos coordonnées à vaud@solidarites.ch


LISTE DES 152 SIGNATAIRES QUI APPELLENT  PUBLIQUEMENT À VOTER POUR HADRIEN BUCLIN:

1. Joëlle Aeschlimann, ingénieure design
2. Behram Alabay, déménageur, ancien réfugié Kurde, Communiste indépendant
3. Samuel Antoine, programmateur Les Urbaines, chargé de production Cie Yan Duyvendak, Danse Noire
4. Alix Aubert, médecin, solidaritéS
5. Tanguy Auffret-Postel, architecte, assistant EPFL, solidaritéS
6. Vivien Balleneger, Etudiant en histoire, solidaritéS
7. Johnson Bastidas, Sociologue
8. Jean Batou, professeur UNIL, solidaritéS
9. Martha Bejarano, Assistante Sociale
10. Anselme Bender, informaticien, membre des Vert·e·s lausannois.e.s
11. Bushra Bernath, infirmière
12. Marc Bertholet, Enseignant
13. Séverine Beuchat, éducatrice sociale
14. Kevin Blake, Chercheur, UNIL
15. Guillaume Blatti (Étudiant en FGSE à l’UNIL)
16. Léo Borgotta, étudiant en conservation/restauration à la HEA, solidaritéS
17. Manouk Borzakian, enseignant, solidaritéS
18. Alain Bottarelli, distributeur films
19. Luisa Bottarelli, juriste
20. Martine Bourquin, spécialiste en psychologie d’urgence
21. Lucas Buclin, Pianiste
22. Elise Buclin, veilleuse de nuit
23. Claude Calame, Professeur honoraire UNIL, SSP, SOS-Asile, Conseiller communal élu solidaritéS
24. Julien Cart, Enseignant spécialisé, SSP, B.I.E.N.C.H (revenu de base), Président Emida international
25. Marlène Carvalhosa Barbosa, Chercheuse en sciences sociales, étudiante en droit, Collectif R
26. Nicolas Chachereau, assistant UNIL.
27. Nicolas Chappuis, Responsable du Forum Populaire sur la précarité et Responsable adjoint de la Soupe Populaire, fondation Mère Sofia
28. Maeva Chiari, étudiante en communication
29. Antoine Chollet, enseignant-chercheur à l’UNIL, Coalition «touche pas à mes services publics»
30. Thomas Christofis, logisticien
31. Pierre Conscience, assistant-étudiant, Collectif R, SUD-EP, Conseiller communal élu, secrétaire de solidaritéS
32. Axelle Coppe, juriste, JSV
33. Faye Corthésy, assistante UNIL
34. Enrique Crema
35. Pablo Cruchon, secr. politique, ancien animateur socioculturel à Bellevaux
36. Astrid Curchod, bijoutière
37. Joseph Daher
38. Dimitri de Preux, historien de l’art
39. Yusuf Degirmenci, Poete-écrivain, DemKURD, Politika, PolitikART, POP
40. Pauline Delage, chercheure UNIL, SSP, Feminista
41. Yoris Demars, médecin, Droit de rester
42. Sophie Didisheim, étudiante en architecture
43. Marie Dittmar, Etudiante
44. Lea Dittmar, Etudiante
45. Jean-Michel Dolivo, avocat, député, Conseiller communal, solidaritéS
46. Simon Dubois, assistant-doctorant UNIL
47. Johann Dupuis, Chercheur Unil, Conseiller Communal
48. Franziska Eggel, retraitée
49. Pierre Eichenberger, historien, Université de Zurich
50. Nadège Evans
51. Emilie Fahrni, animatrice socioculturelle
52. Marina Fahrni, avocate stagiaire
53. Thomas Feron, assistant de projet EPER, solidaritéS
54. Aurélie Gay, Apprentie dessinatrice en génie civil, solidaritéS
55. Cheryne Gherbi, psychologue
56. Jérémy Gigon, animateur socioculturel FASL
57. Crispin Girinshuti, sociologue
58. Alois Godinat, Enseignant HEAD, artiste, solidaritéS
59. Lucie Goy, responsable billetterie, accueil et production
60. Patrick Graber, Réalisateur/producteur, Cinéma CityClub, B·I·E·N-CH (revenu de base), solidaritéS
61. François Graf, Photographe, solidaritéS
62. Mai Groth, chargée de projet
63. Linh Groth, travailleuse humanitaire
64. Sébastien Guex, professeur UNIL, solidaritéS, Coalition « Touche pas à mes services publics »
65. Kelly Harrison, assistante scientifique EPFL, solidaritéS
66. Lisa Harrison, étudiante en droit
67. Marie-Claude Hofner, Médecin, solidaritéS
68. Alain Hubler Maître d’enseignement professionnel, SUD-Service public, conseiller communal
69. Vladimir Jaboyedoff, étudiant
70. Delphine Jeanneret, co-directrice Festival de Cinéma Jeune Public de Lausanne, programmatrice Int. Kurzfilmtage Winterthur, Cinéma Bellevaux
71. Barbara Jenny, designer
72. Philippe Junod, prof. hon. UNIL, indépendant
73. Francis Kay, doctorant UNIL
74. Younès Klouche, Photographe, asistant ECAL, solidaritéS
75. Maïla Kocher Girinshuti, Doctorante Unil, SSP
76. Louis Lambert, étudiant en médecine, UNIL
77. Adrien Landolt, travailleur social
78. Olivier Lehmann, Etudiant infirmier
79. Jorge Lemos, Animateur socioculturel, Cinéma CityClub, Secrétaire politique de solidaritéS
80. Tina Leoni Joye, Attac
81. Brigitte Longerich, journaliste.
82. Valentine Loup, Coordinatrice pédagogique, Collectif R, solidaritéS
83. Isabelle Lucas Historienne, solidaritéS
84. Yvan Luccarini, objecteur de croissance
85. Camille Luscher, traductrice littéraire
86. Emmanuelle Mack, documentaliste CHUV, Festival Cinéma d’Afrique
87. Antonin Mack, Etudiant en architecture, solidaritéS
88. Mathilde Léa Mack, juriste
89. Annik Mahaim, écrivaine
90. Silvia Mancini, professeure UNIL
91. Tristan Mariethoz, Ingénieur, Doctorant Unil
92. Guillaume Matthey, Etudiant en sociologie, solidaritéS
93. Maxime Melina, Politologue, membre des Vert·e·s lausannois.e.s
94. Julien Mercier, artiste
95. Christiane Mercier, bibliothécaire retraitée
96. Marie Métrailler, assistante diplômée UNIL
97. Pauline Milani, Historienne, Collectif R, Solidarité Sans Frontières (SOSF)
98. Stéphanie Monay, assistante UNIL
99. Vanessa Monney, Doctorante Unil, secrétaire d’ACIDUL, SSP, Coalition « Touche pas à mes services publics », Feminista
100. Toto Morand, Pomp it up
101. Nicolas Morel, Informaticien, formateur d’apprentis, AVIVO, UNIA, Greenpeace, PoP
102. Bertil Munk, gymnasien, membre du comité directeur de la jeunesse socialiste vaudoise
103. Julien Nagel, Etudiant, musicien, Collectif R, Où êtes-vous tous ?, solidaritéS
104. Mukesha Ngendahimana, étudiante en droit
105. Pierre-Yves Oppikofer, Syndicaliste SSP, ASLOCA, Conseiller communal, solidaritéS
106. Rémy Pagani, Conseiller administratif, ancien maire de Genève
107. Marie-Lou Pahud, Assistante de production dans l’audiovisuel, Festival Cinémas d’Afrique
108. Johan Pain, Retraité tl, ACIDUS, AVIVO, PoP
109. Ilias Panchard, Co-président des Jeunes Vert-e-s suisses, secrétaire politique, membre des Verts lausannois
110. Arnaud Paratte, Étudiant en histoire UNIL
111. Dimitri Paratte, hydrogéologue, étudiant en droit, solidaritéS
112. Leïla Pellet, étudiante en traduction, UNIGE
113. Blaise Petitpierre, biologiste
114. Romain Pilloud, porte-parole de la Jeunesse Socialiste Vaudoise
115. Samuel Popovic, Assistant socio-éducatif, Bénévole au Romandie, solidaritéS
116. Ivan Prieto Fernandez, enseignant enfantine
117. Gilles Prod’hom, historien de l’art
118. Agathe Raboud, comédienne
119. Pierre Raboud, historien
120. Janine Resplendino, Infirmière, ancienne présidente du Conseil communal, conseillère communale
121. Andreia Samb Ferreira, étudiante en travail social, mère de famille.
122. Arthur Savoye, étudiant
123. Luca Schalbetter, président des Jeunes POP Vaud
124. Carmela Schaller, avocate stagiaire, Festival Cinémas d’Afrique
125. Borloz Schaller, Valérie, secrétaire politique de l’Union syndicale vaudoise
126. Janick Schaufelbuehl, Professeure UNIL, solidaritéS
127. Thomas Schild, employé de bibliothèque
128. Béatrice Schmid, enseignante, solidariteS, Attac, Multiwatch
129. Sébastien Schnyder, syndicaliste
130. Séverine Scott Tchuente, Rédactrice Web, Collectif R, solidaritéS
131. Sarah Seri, éducatrice spécialisée
132. Sonia Sicuranza, enseignante
133. Valdrin Sopa, etudiant science politique
134. Daniel Süri, retraité, ancien responsable de formation syndicale
135. Marion Tanner, Attac
136. Dragos Tara, musicien et juriste
137. Véra Tchérémissinoff, psychopédagogue, Présidente d’Opre Rom, PoP
138. Laurence Thévoz, médecin, Direction Ntolo
139. Mickael Thierrin, menuisier et infirmier
140. Vincent Trunde, Etudiant en Lettres, Collectif R, solidaritéS
141. Paul Turberg, étudiant en sciences politique, Unil
142. Nicolas Turtschi, Adjoint scientifique, SSP, solidaritéS
143. Patrick Turtschy, enseignant
144. Ismail Ünal, Ensemble à Gauche, Conseiller Communal
145. Pierre Vanek, ancien conseiller national
146. Marie Verburgh, infirmière.
147. Marina Vkovski, Etudiante en droit
148. Romina Vogel, Etudiante en Science politiques, Mosaïque, ICES, Fréquence Banane, solidaritéS
149. Sabrina Vollers, première assistante, EPFL
150. Bernard Voutat, professeur UNIL
151. Niels Wehrspann, Graphiste, DJ, Collectif contre la spéculation sur les matières premières, Danse Noire, solidaritéS
152. Sébastien Zürcher, étudiant en sciences sociales UniL, comité Projet D (Plateforme Romande des Jeunes pour l’Égalité et la Diversité), GRC, aide Checkpoint Vaud

 

Le Centre patronal vaudois et ses alliés ont de très gros moyens pour défendre les cadeaux fiscaux aux gros actionnaires. Ce n’est pas le cas des opposants ! Votre soutien, même modeste, est donc le bienvenu : à verser sur le CCP 17783321

 

 

14 mars 2016 | Non classé | Aucun commentaire »

YVAN LUCCARINI À LA MUNICIPALITÉ DE VEVEY

12794923_1751700578391866_1300196194771541331_o

Après les excellents résultats tant au Conseil communal (16 %, + 9 sièges) qu’à la Municipalité (25 % pour Yvan Luccarini, 40 voix derrière le premier arrivé de la liste socialiste), Décroissance-Alternatives à choisi d’honorer ce soutien large de la population pour la gauche alternative veveysanne, en maintenant sa candidature au second tour. Le siège a de bonnes chances d’être obtenu.

Naturellement,  la question d’un rassemblement des partis se réclamant de la gauche se posait. Dès dimanche soir, Décroissance Alternatives a pris contact avec le Parti socialiste et les Verts, et une proposition de liste commune avec un candidat de chacune des composantes a été mise sur la table. Mais les socialistes ont exigé deux candidats socialistes au deuxième tour, ainsi qu’une campagne unique.

Des exigences déraisonnables du PS

La proposition de liste à trois semblait pourtant logique, compte tenu des résultats du premier tour et de l’élection au conseil communal, mais aussi efficace car elle permettait de faire barrage à la droite dure. La candidature sous le nom « gauche libre » de l’ancien Municipal et conseiller d’Etat Pierre Chiffelle, sortie du chapeau un jour avant le dépôt des listes, aurait dû être un argument de plus pour une liste à trois.

Décroissance Alternatives a dû refuser les prétentions hégémoniques des socialistes. Les réelles divergence, en premier lieu concernant la RIE 3, rendaient inacceptable une campagne unique. Il y aura donc une véritable liste de gauche au deuxième tour à Vevey, avec la candidature d’Yvan Luccarini. solidaritéS soutient cette démarche.

La gauche alternative de Vevey a montré depuis plusieurs années sa détermination et son sérieux au sein des instances communales, mais aussi son investissement quotidien dans les mouvements citoyens de la région, en particulier en matière de logement et de politique environnementale.

 

Pierre Conscience

8 mars 2016 | Non classé | Aucun commentaire »

11 sièges au Conseil communal et un second tour avec Hadrien Buclin

12573668_1110391848985411_1830819153514561208_n

Au terme d’une superbe campagne, la liste Ensemble à Gauche, composée de militant·e·s de solidaritéS, du POP et d’indépendant·e·s a réussi à obtenir un score de 10,74 % synonyme de 11 sièges au Conseil communal de Lausanne ainsi qu’un excellent résultat des candidat·e·s de solidaritéS pour une alternative à gauche à la Municipalité. 

Malgré une légère perte  par rapport aux élections de 2011 (où nous avions obtenu 11,85 % et 13 sièges), il faut analyser positivement les résultats obtenus par la gauche radicale lausannoise. Outre les chiffres, on retiendra une très bonne présence sur le terrain de nos militant·e·s avec des nombreux stands, une campagne dynamique de vidéos sur les réseaux sociaux, qui ont permis de toucher un public plus jeune et d’excellentes prestations de nos candidats durant les débats télévisés.

Une dynamique de campagne positive

Sur les onze sièges obtenus, cinq sièges seront occupés par des militants de solidaritéS, quatre par des indépendant·e·s et deux par des popistes. Enfin, nous saluons l’élection de notre camarade popiste David Payot au premier tour, porté par l’alliance rose-rouge-verte.  lire la suite »

8 mars 2016 | Non classé | Aucun commentaire »

Ciné-débat sur les luttes des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Much-Loved-Affiche-120x160-HD

solidaritéS vous invite à passer une soirée au Cinéma CityClub à Pully sur le thème des femmes en lutte au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avec une conférence de l’activiste franco-libanaise Paola Salwan Daher suivie de la diffusion du film marocain Much Loved de Nabil Ayouch.

Les femmes du Moyen-Orient  et de l’Afrique du Nord vivent non seulement sous des régimes et mouvements oppressifs qui affectent tous les citoyen·ne·s mais doivent aussi faire face à des discriminations et à des stéréotypes sexistes, inhérents au système patriarcal auxquels se couplent diverses formes d’oppression selon la classe sociale, « la race », la religion ou l’orientation sexuelle et l’identité de genre. lire la suite »

8 mars 2016 | En mouvement / Féminin/masculin | Aucun commentaire »

Un mur de barbelé sur la place de la Riponne

1398746_1135412036483392_4337309834423500656_o (1)

 

Le collectif R est présent depuis midi sur la place de la Riponne, avec un mur qui symbolise les barbelés qui ferment les frontières européennes. Venez nous rejoindre!!

La clôture qui se dresse aujourd’hui sur la place de la Riponne rappelle les murs qui empêchent les réfugiées fuyant la guerre et la misère d’arriver en Europe. De tels barbelés de la honte sont érigés aux frontières et causent une crise humanitaire sans précédent sur le continent. La Suisse aussi est concernée par le destin des exilées qui, ayant échappé à la mort en Méditerranée, sont arrivées sur le sol helvétique. Mais la plupart sont soumis aux accords Dublin qui permettent de les renvoyer vers le premier pays traversé en Europe. 

En appliquant les accords de Dublin, les autorités fédérales et cantonales se lavent les mains de leurs responsabilités. Elles renvoient des migrantes vers des pays où le statut de réfugiée devient synonyme d’exclusion, d’oppression et de grave pauvreté.

Depuis un an, le Collectif R proteste contre ces pratiques criminelles. Nous occupons l’Église St-Laurent depuis le 8 mars 2015 pour protéger des réfugiées menacées de renvoi. Ces personnes qui ont fait un long et périlleux voyage pour arriver jusqu’ici n’ont pas eu le droit de déposer une demande d’asile qui, dans la plupart des cas, leur serait pourtant accordé par la Suisse.

Depuis un an, le Collectif R dénonce cette politique et affirme la primauté de l’hospitalité sur la déraison d’État en accueillant des exilées menacées de renvoi au Refuge St-Laurent. Depuis un an, des milliers de personnes de la société civile manifestent, écrivent aux Autorités vaudoises, parrainent des réfugiées estampillées «cas Dublin». Grâce à son action de solidarité au quotidien, le Collectif R a empêché le renvoi de 34 personnes.

Et qu’a fait le Conseil d’État vaudois durant cette année ? Rouge de honte et verte de peur, la majorité gouvernementale oblige son Ministre Leuba à ralentir un peu la cadence de la machine à renvois parce qu’elle se sait violer ses propres fondamentaux, mais n’ose surtout pas l’arrêter. Le Conseil d’État brille par son immobilisme. 

Le 12 mai 2015, le Grand conseil vaudois a demandé au Gouvernement de plaider à Berne l’usage de la clause de souveraineté. En marquant ainsi son désaccord avec la politique d’exclusion menée par les autorités fédérales, le législatif cantonal a fait preuve de solidarité et de courage. Mais prenant son parlement pour une simple entité consultative, le Conseil d’État refuse aujourd’hui encore de prendre en compte cette résolution. 

Le Conseil d’Etat n’a manifestement pas compris qu’il est face à un mouvement qui traverse de nombreux secteurs de la société. La lutte que nous menons reste nécessaire et nous la continuerons tant qu’il le faudra. Tant que le canton de Vaud continuera à exécuter des renvois sous prétexte des accords Dublin, nous mènerons des actions de désobéissance civile. 

Nous appelons toutes les personnes solidaires avec les réfugiées à manifester le 12 mars à Lausanne et à apporter leur soutien au quotidien par des actes de désobéissance civile, en hébergeant des personnes menacées de renvoi, et par des lettres et courriels de protestation aux Autorités fédérales et cantonales. 

www.desobeissons.ch

 

 

7 mars 2016 | Accords Dublin / Migrant-e-s | Aucun commentaire »

Soutenez la candidature d’Hadrien Buclin à la Municipalité de Lausanne

topelement

Face au candidat PLR Pierre-Antoine Hildbrand, représentant du Centre patronal, les sous-signé.e.s soutiennent la candidature de la gauche alternative représentée par Hadrien Buclin, et appellent en conséquence à voter la liste n°2 au deuxième tour de la Municipalité de Lausanne.

Pour soutenir publiquement la candidature d’Hadrien Buclin, merci d’envoyer votre coordonnée à vaud@solidarites.ch

 

 

Liste des 100 premiers-ères signataires :
lire la suite »

7 mars 2016 | Non classé | Aucun commentaire »

Hadrien Buclin candidat à la Municipalité contre la RIE3!

Jorge Lemos

Apprenant qu’un deuxième tour pour les élections à la Municipalité de Lausanne allait se tenir, solidaritéS a décidé de présenter Hadrien Buclin, sur une liste intitulée « solidaritéS – Pour la défense des services publics: NON à la RIE3 ». Cette liste est soutenue entre autres par Ilias Panchard, Co-président Jeunes Vert-e-s Suisse et par Romain Pilloud, porte parole de la Jeunesse socialiste vaudoise, qui interviennent à la conférence de presse. Il s’agit par cette candidature de présenter une alternative à gauche, pour offrir un choix démocratique réel aux électrices et électeurs lausannois.

La candidature de solidaritéS est en particulier l’occasion de faire campagne contre le volet cantonal de la troisième réforme de l’imposition des entreprises, soumis au vote le même jour que le deuxième tour des élections à la Municipalité. Ce cadeau fiscal aux grands actionnaires, porté par le candidat PLR et représentant du Centre patronal Pierre-Antoine Hildbrand, représenterait en effet une saignée pour les finances de la Ville, avec des pertes allant de 30 à 60 millions par an. Des coupes dans les prestations publiques (accueil de jour de l’enfance, prestations aux retraités, culture, transports en commun, etc.) seraient à prévoir si ce projet devait passer la rampe. Celui-ci entraînerait aussi à terme des hausses de taxes et impôts pour tous les citoyens. Les contreparties annoncées aux villes par le Conseil d’Etat, via une révision de la péréquation, n’ont rien de garanti : on connaît en effet l’opposition farouche de la droite du Grand Conseil à toute révision de la péréquation en faveur des Villes-centres. Pour ces raisons, solidaritéS considère qu’il est nécessaire de centrer le débat, lors du deuxième tour à la Municipalité, sur la nécessité de refuser la RIE 3, parce que celle-ci concerne directement la Ville et ses habitants.

Concernant les conséquences négatives de la RIE 3, Hadrien Buclin souligne en particulier la mise en cause des prestations aux retraités qu’entraineraient les pertes fiscales de la Ville. Ce sujet essentiel a en effet été trop négligé dans les débats du 1er tour. Les Villes sont confrontées – et c’est heureux ! – au défi du vieillissement de la population. Mais cela implique aussi des moyens pour la collectivité, afin de mettre en œuvre un soutien digne de ce nom aux activités sociales et culturelles en faveur des ainés, pour le maintien de l’autonomie, la promotion de la santé (prévention) et la lutte contre l’isolement social. Ces moyens sont mis en cause par la RIE 3.

lire la suite »

7 mars 2016 | Conseil communal / Lausanne / Non classé / RIE3 | Aucun commentaire »

« Précédent - suivant »