Rémi Fraisse, assassiné : ni OUBLI, ni PARDON

12749_975705109113761_7127332388761818500_n

Mercredi 5 novembre 2014, solidaritéS Vaud a rendu hommage à Rémi Fraisse à travers  un rassemblement publique à la place St-Laurent (Lausanne). Notre prise de parole a permis d’exprimer notre colère face à l’inacceptable assassinat de ce militant français par les forces de l’ordre française.

Halte aux répressions policières.
Notre solidarité n’a pas de frontières ! 

Le 26 octobre dernier, Rémi Fraisse, un jeune toulousain de 21 ans, militant au sein de l’association Nature Midi-Pyrénée, est mort d’une grenade offensive ayant explosé dans son dos. Dans la nuit du même jour, plus de dix personnes étaient évacuées à l’hôpital, dont trois victimes de blessures graves. Ce décès, ces drames, ce week-end à Sivens, dans le Tarn en France, ne sont en aucun cas des accidents. Ils sont la conséquence d’un passage en force des autorités locales et gouvernementales, pour la construction d’un barrage destiné à des exploitations agricoles, dont l’utilité, la faisabilité et l’empreinte écologique sont pourtant décriées de longue date par les associations locales, aujourd’hui même remis en question par l’expertise commandée par le ministère de l’Environnement français. Un passage en force et une attitude autoritaire qui sont la cause de cette violence inacceptable des forces de l’ordre.

6 novembre 2014 | Eco-logique / international / Lausanne | Aucun commentaire »

STOP BUNKER — WE NEED FRESH AIR

10616514_923354924358696_1525018219016109531_n

300 personnes ont défilé à Lausanne mardi 28 octobre pour protester une nouvelle fois ontre les conditions d’hébergement en abri PC au sein de l’EVAM (Etablissement vaudois d’accueil des migrants) et plus généralement contre les conditions d’accueil et de suivi médical indécents des migrant·e·s dans le canton. Les témoignages qui ont ponctué le parcours ont décrit le grand épuisement physique et psychique que provoque la politique d’« accueil » du canton, qui se soucie surtout de choyer les riches étrangers avec des cadeaux qui se chiffrent en millions.

Initié par un collectif de demandeurs d’asile, le mouvement est appuyé par : Droit de rester, Collectif vaudois de soutien aux sans-papiers et de la côte, Solidarité sans frontières, Fédération syndicale SUD, Association de défense des chômeurs·euses, L’autre syndicat, SSP Vaud, Parti Ouvrier Populaire, Jeunes POP NE, SolidaritéS Vaud, Gauche Anticapitaliste, Organisation Socialiste Libertaire, SOS-Asile, Collectif Vaudois de Soutien aux Migrant·e·s, Unia Vaud.

La vidéo de la manifestation 

6 novembre 2014 | Migrant-e-s / Vaud | Aucun commentaire »

Visite surprise d’une multi-milliardaire au bénéfice d’un forfait fiscal à Montreux

_DSC7586 - copie

Mercredi 5 novembre 2014, dans le cadre de la campagne contre les forfaits fiscaux, solidaritéS Vaud a organisé à Brent/Montreux, une action citoyenne pour démontrer des largesses fiscales accordées à l’ancienne propriétaire de l’entreprise de pharmaceutique Böhringer Mannheim, Traudl Engelhorn, au bénéfice d’un forfait fiscal dans le canton de Vaud. Cette ex-propriétaire d’entreprise, avec une fortune estimée entre 2 et 3 milliards de francs suisse (selon Bilan en 2011) est de fait la 10ème héritière la plus riche de Suisse (chiffre 2011).

Or, cette multimilliardaire vit paisiblement (si c’est réellement le cas et qu’elle n’y a pas simplement une adresse fiscale) dans une grande propriété de Brent/Montreux et est au bénéfice d’un forfait fiscal qui lui permet de ne payer aucun impôt sur le revenu et la fortune. Elle ne paie réellement qu’environ 300’000 à 400’000 Frs d’impôt. Si Mme Engelhorn était taxée normalement, rien que l’impôt cantonal lui couterait environ 8,5 millions de francs par an.

Alors que certaines personnes aussi riches paient des impôts dérisoires, c’est le reste des contribuables qui doit assurer la plus grande partie de l’effort. En 2013, le canton de Vaud octroyait 1389 forfaits fiscaux pour 230 millions de francs de recettes fiscales, dont 60 millions pour le Canton ce qui représente seulement 1,3% de l’ensemble des recettes fiscales liées à l’imposition des personnes physiques. On voit bien que les bénéficiaires de forfaits fiscaux ne contribuent que très faiblement aux ressources de l’Etat.

Nous lui avons donc rendu visite pur qu’elle renonce à son forfait fiscal et s’acquitte, comme tout le monde, de son devoir de contribuable. Notre demande est restée sans réponse… lire la suite »

6 novembre 2014 | Economie / National / Vaud | Aucun commentaire »

Rassemblement de soutien aux luttes du peuple kurde à Kobani

10801926_873744895983442_7285454511315742969_n-1

Suite à l’appel de la jeunesse kurde de Lausanne et Fribourg, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées, lundi 3 novembre, à la place de l’Europe à Lausanne pour manifester leur soutien à la résistance héroïque du peuple kurde face aux attaques du groupe ultra-réactionnaire de l’Etat Islamique à Kobani. 

De nombreuses bougies ont été allumées en mémoire de tous les martyrs de Shengal ainsi que du peuple kurde et pour toutes les minorités religieuses. Plusieurs de nos militants étaient présents et ont pris parole pour manifester le soutien inconditionnel du mouvement solidaritéS aux peuples kurde et arabe syrien en lutte pour leur libération et leur émancipation.

SolidaritéS Vaud apporte tout son soutient aux combattants kurdes qui luttent chaque jour, chaque heure contre Daesh (Etat Islamique) au Moyen Orient et actuellement à Kobani depuis plus de quarante jours.

La position de solidaritéS sur la question kurde.

4 novembre 2014 | international / Lausanne | Aucun commentaire »

Rassemblement à Lausanne pour Rémi Fraisse

Capture d’écran 2014-11-06 à 22.51.33


 

Rassemblement de protestation à Lausanne pour dénoncer les violences policières meurtrières contre les militant-e-s politiques. 

Rémi Fraisse, assassiné : ni OUBLI, ni PARDON
MERCREDI 5 NOVEMBRE 2014

17H30
PLACE ST-LAURENT

Le 26 octobre dernier, Rémi Fraisse, un jeune toulousain de 21 ans, militant au sein de l’association Nature Midi-Pyrénée, est mort d’une grenade offensive ayant explosé dans son dos. Dans la nuit du même jour, plus de dix personnes étaient évacuées à l’hôpital, dont trois victimes de blessures graves. Ce décès, ces drames, ce week-end à Sivens, dans le Tarn en France, ne sont en aucun cas des accidents. Ils sont la conséquence d’un passage en force des autorités locales et gouvernementales, pour la construction d’un barrage destiné à des exploitations agricoles, dont l’utilité, la faisabilité et l’empreinte écologique sont pourtant décriées de longue date par les associations locales, aujourd’hui même remis en question par l’expertise commandée par le ministère de l’Environnement français. Un passage en force et une attitude autoritaire qui sont la cause de cette violence inacceptable des forces de l’ordre.  lire la suite »

4 novembre 2014 | Non classé | Aucun commentaire »

Piquet de protestation contre l’expulsion d’une famille en Italie

10733661_10204329624936104_835487119_n

Durant la matinée du 30 octobre 2014, un piquet de solidarité s’est réalisé avec une vingtaine de personnes devant le service de la population de Lausanne pour dénoncer une tentative de renvoi d’une famille en Italie.

Le piquet de protestation dénonçait également le récent drame d’un jeune homme d’Erythrée qui s’est suicidé en prison administrative en Argovie hier. Il devait être renvoyé en Italie où il avait une autorisation de séjour apparemment. Ce suicide est plus que jamais le fruit d’une politique d’Asile de plus en plus déshumanisante. L’application des cas Dublin par la Suisse provoque en effet des conséquences de plus en plus dramatique. L’Italie n’offre pas des structures d’accueil adéquate aux migrant.e-s qui se retrouve le plus souvent dans la rue !! Il est également important de questionner pourquoi les exilé-e-s n’auraient-ils pas le droit de choisir leur pays d’accueil. Ce suicide est un drame de trop et il est urgent de se battre contre cette politique migratoire qui détruit les gens!

30 octobre 2014 | Migrant-e-s / Vaud | Aucun commentaire »

Manifestation en mémoire de Shengal

kobane-2

Le 3 novembre 2014, cela fera exactement 3 mois que le massacre des Kurdes Ezidis a commencé. La jeunesse kurde de Fribourg et de Lausanne organise une manifestation en mémoire de tous les martyrs de Shengal ainsi que du peuple kurde. 

Allumons une bougie pour le peuple kurde et pour toutes ces minorités religieuses. 
Par ce geste, soutenons les combattants kurdes qui luttent chaque jour, chaque heure contre Daesh (Etat Islamique= djihadistes) au Moyen Orient et actuellement à Kobanê (Kurdistan Syrien) depuis plus de quarante jours.

Déroulement: Un stand d’information sera installé. Une collecte d’argent se fera suite à la vente de bougies, de caffé, de thé et de spécialités kurdes. Nous vous appelons toutes et tous le soir du 3 novembre à soutenir cette manifestation, à soutenir le peuple kurde. Venez nombreux!!! lire la suite »

28 octobre 2014 | international | Aucun commentaire »

Manifestation nationale contre Ecopop : 1er novembre à Berne

10514729_10204566744075900_4482791040818583831_n

Quand on désigne les immigré.e.s comme responsables des problèmes climatiques et de la pression démographique, cela porte un nom: le racisme. Limiter l’immigration en Suisse pour préserver l’environnement et l’économie helvétiques relève du nationalisme. Prétendre réguler le taux de natalité des pays du sud est une fausse solution et rappelle le colonialisme ou le fascisme.

Les raisons des crises sociales et écologiques se trouvent dans le fonctionnement du système économique capitaliste et non dans une prétendue réduction de notre „espace vital » qui priverait la population suisse des ressources nécessaires à sa subsistance.

 Racisme et nationalisme appartiennent à l’ADN de la politique suisse depuis les années 1930 au moins. Il s’agit de deux armes de division massive de la classe des travailleurs/-euses et qui contribuent à faire tourner le capitalisme. Celui-ci contraint les travailleurs/-euses à se concurrencer brutalement sur le marché du travail mondialisé. lire la suite »

27 octobre 2014 | Migrant-e-s / National | 1 Commentaire »

VICTOIRE ! La Direction de l’UNIL retire la directive 5.4!

unil_zoom945

VICTOIRE ! La Direction de l’UNIL retire la directive 5.4!!!

Ce nouveau règlement voulait limiter drastiquement les possibilités d’expression libre à l’Université par voie d’affichage, par la diffusion de journaux, de tracts, par la récolte de signatures (pétitions, initiatives, référendums), la tenue de stands, ou la recherche de fonds pour une campagne humanitaire, par exemple.  Tout cela en contradiction avec la Charte de l’Université de Lausanne qui déclare que «l’UNIL stimule la capacité à critiquer et à mettre en question les savoirs qu’elle transmet et qu’elle développe» et qu’elle «contribue à la formation de citoyennes et de citoyens humanistes, critiques et responsables, autonomes et solidaires».  lire la suite »

27 octobre 2014 | Non classé | Aucun commentaire »

Défendons les droits et les libertés démocratiques à l’Université de Lausanne ! Retrait de la Directive 5.4!

censure-538x360

Adressée à la Direction de l’UNIL – Anne-Catherine Lyon, Cheffe du DFJC – Pierre-Yves Maillard, Président du Conseil d’Etat

Le 1er septembre 2014, la Direction de l’UNIL a édicté une nouvelle directive (5.4) qui limite drastiquement les possibilités d’expression libre par voie d’affichage, par la diffusion de journaux, de tracts, par la récolte de signatures (pétitions, initiatives, référendums), la tenue de stands, ou la recherche de fonds pour une campagne humanitaire, par exemple. Cette directive soumet, en effet, à «autorisation préalable» de l’administration (5.4.4), toutes ces formes d’expression ou d’actions libres et indépendantes, qu’elles soient culturelles, associatives, syndicales, politiques, éditoriales ou religieuses.

En d’autres termes : la direction de l’Unil s’arroge avec cette directive un pouvoir discrétionnaire lui permettant de décider ce qui peut être dit ou non sur le territoire de l’Université. Elle prétend n’autoriser que les activités en lien direct avec les étudiant-e-s ou les salarié-e-s (24Heures et RTS, 15.10.2014) pour faire de l’UNIL une bulle préservée du monde. La Directive prévoit, de plus, d’interdire «toute communication [...] qui interfère avec ses propres communications» (art. 5.4.3), c’est-à-dire toute expression critique ou dissidente envers elle. lire la suite »

24 octobre 2014 | Non classé | Aucun commentaire »

« Précédent - suivant »