Mobilisations du 8 mars – communiqué de solidaritéS Vaud

jjj

Communiqué de solidaritéS Vaud

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES

Ne battons pas en retraite
Pour un féminisme des 99%, pour tou.te.s et par toutes ! 

solidaritéS Vaud participe aux activités unitaires du 8 mars. Le groupe Genre et sociétés de la section mobilise largement ses membres et sympathisant.e.s depuis plusieurs semaines. Nous distribuerons un tract d’information, présentant les échéances féministes à venir. Sous la bannière « Ne battons pas en retraites ; Pour un féminisme des 99%, pour tou.te.s et par toutes », nous participons au rassemblement de 17h30 devant la gare de Lausanne, ainsi qu’à la Marche nocturne « Pour un féminisme inclusif », à 20h à Genève.

Des quatre coins de la planète, des appels retentissent ! Nous nous indignons avec nos soeurs du monde entier contre les attaques des gouvernements néo-libéraux et réactionnaires qui piétinent les acquis féministes ! Suivons l’exemple de nos sœurs polonaises, turques ou étatsuniennes qui se sont levées lorsqu’on leur retirait le droit à disposer de leur corps. Nous ne nous laisserons pas faire. En Suisse, nous faisons de la bataille contre le « Paquet Berset » une priorité absolue. En plus de constituer une réforme antisociale, ce paquet constitue une attaque des droits des femmes, en voulant augmenter l’âge de leurs retraites.

Nous nous engageons pour un féminisme inclusif et anticapitaliste, avec toutes les femmes, quelles que soient leur couleur de peau, leur identité de genre, leur orientation sexuelle, leur religion ou encore leur classe sociale. Nous nous élevons contre les violences quotidiennes et structurelles à notre encontre, et en particulier envers les plus précarisées d’entre nous. Les oppressions se combinent et mettent certaines d’entre nous dans des situations de vulnérabilité particulières, qui doivent être partie intégrante de notre lutte.

Nous voulons des retraites dignes ! La réforme « Paquet Berset » s’annonce comme une attaque qui vise particulièrement les droits des femmes. En augmentant d’un an l’âge des retraites des femmes, sous prétexte d’égalité, on ne reconnait ni les écarts scandaleux de salaire entre hommes et femmes qui existent toujours, ni le travail domestique et de care assuré – gratuitement – très majoritairement par des femmes. Avec un salaire plus bas, nos rentes sont déjà réduites d’autant. Comme si cela ne suffisait pas, les partis de gouvernement, Parti socialiste y compris, voudraient nous faire travailler une année de plus ! Ce sont des milliards d’économie sur le dos des femmes. Ensemble, revendiquons une retraite prenant réellement en compte les inégalités subies par les femmes durant toute leur vie.

C’est pour toutes ces raisons que notre mouvement participe aux mobilisations de ce soir. Parce que nous ne nous tairons pas, parce que tant que la majorité d’entre nous subirons les conséquences du sexisme, du racisme, du capitalisme et de l’hétéropatriarcat, nous serons dans la rue !

8 mars 2017, 13:29 | Non classé

Trackback URI | Comments RSS

Répondre

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.