Téléchargez le référendum contre l’interdiction de la mendicité

capture-decran-2016-10-25-a-00-30-50

Téléchargez la feuille de récolte [PDF]

Qui peut signer ?

Les Suisses et Suissesses âgé(e)s de 18 ans révolus, qui ont leur domicile dans le canton de Vaud.

Comment signer ?

Téléchargez et imprimez la feuille et signez-la manuellement. Toutes les personnes inscrites sur une même feuille de signatures doivent impérativement être de la même commune (par exemple : Lausanne).

La récolte de signatures est un droit citoyen. Il est autorisé partout sur la voie publique à toute personne, quels que soient son âge et sa nationalité, à condition de ne pas gêner les autres usagers.

Argumentaire :

L’initiative porte atteinte à l’un des droits les plus fondamentaux de la personne humaine : demander de l’aide quand on n’a plus rien. Qu’est-ce qu’une société qui criminalise le geste de l’aumône ? Cette loi aboutira au résultat scandaleux de s’attaquer aux plus pauvres, et non à la pauvreté. Cette loi doit être abrogée car elle est :

INHUMAINE

 Il y a aujourd’hui en Suisse des personnes pour lesquelles la mendicité est devenue la seule possibilité de survivre. En pénalisant les plus humbles, le Canton de Vaud bafouerait les droits humains les plus élémentaires : la liberté, l’accueil des plus démunis et le respect de la dignité humaine. En criminalisant la pauvreté, on porte atteinte à la dignité de toutes les personnes qui vivent dans la précarité en Suisse.

Criminaliser la misère s’inscrit dans la suite logique du démantèlement des acquis sociaux des dernières années. Si cette disposition légale répressive frappe aujourd’hui une certaine population, elle pourrait viser demain de plus en plus d’exclus de notre système de protection sociale. Mendier n’est pas un choix de vie, mais une question de survie en réponse à une urgence sociale.

DISCRIMINATOIRE

Cette initiative a été votée dans le but manifeste de réprimer les Roms, population peu nombreuse mais visible. En ancrant dans la loi des mesures punitives et discriminatoires, elle contribue à la banalisation de l’ostracisme envers les populations rom, déjà trop souvent victimes de brutalité, voire d’abus, de la part des autorités (harcèlement, confiscation de leurs biens, évacuations musclées, destruction de leurs abris de fortune, expulsion du territoire suisse, etc.). Son application ne fera qu’enfoncer encore davantage les Roms dans la pauvreté.

Les partisans de la loi associent souvent les Roms à des réseaux mafieux. Rappelons que les enquêtes de police menées jusqu’à ce jour sur les Roms dans le canton de Vaud n’ont jamais mis à jour l’existence d’un réseau profitant des plus faibles.

Les Roms sont une cible aisée dans un contexte social et économique de plus en plus précaire.

INEFFICACE ET COÛTEUSE

Le cas de Genève est le parfait exemple de l’inefficacité de cette disposition légale. Aucune baisse du nombre de mendiants n’a été observée depuis son entrée en vigueur. Elle donne surtout l’impression aux citoyens que les pouvoirs publics agissent, alors qu’elle ne résout rien.

L’application de cette disposition est très onéreuse : selon le Conseil d’Etat genevois, la criminalisation de la mendicité a coûté trois millions de francs au cours de la période examinée de seulement 18 mois, sans compter les frais de justice et de fonctionnement de la police. En réalité, l’ensemble des coûts engendrés à la charge des contribuables pourrait avoisiner les 20 millions de francs suisses ! Cet argent devrait être utilisé à des fins bien plus utiles et urgentes.

 

Alors luttons contre la pauvreté et non contre les pauvres !

28 octobre 2016, 12:37 | Vaud

2 réponses à “Téléchargez le référendum contre l’interdiction de la mendicité”

  1. Marion Nury le 30 octobre 2016 à 19:55 #

    Bonjour !

    Petite question un peu bête, mais pour Lausanne, est-ce qu’il y a un code postal commun à tout les codes postaux? Parce que j’imagine qu’il ne faut pas faire une feuille pour chaque partie de Lausanne (genre 1012, 1006 etc..)

    Merci bien et bonne semaine 🙂

    Marion

  2. admin le 30 octobre 2016 à 20:18 #

    Bonjour!
    Oui, pour les villes à plusieurs CP (comme Lausanne), c’est une feuille pour tous les CP. Le plus simple est de mettre « 1000 » pour tout le monde, mais tant que la feuille aura un des CP de Lausanne, les lausannois.e.s (de nationalité suisse et majeur.e) pourront la signer.
    Meilleures salutations et merci pour votre engagement!
    solidaritéS Vaud

Trackback URI | Comments RSS

Répondre

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.