Archive Travail

Le secteur enfance vaudois se mobilise pour sa CCT

12973347_10153734453544139_1829004341739226611_o

En avril dernier, trois actions ont permis de rendre visible la volonté des professionnel·le·s du secteur enfance d’obtenir une grille salariale intégrée dans la future CCT cantonale vaudoise. 

 Les 11 et 12 avril 2016,  une grande partie du personnel des crèches et garderies a porté un autocollant mettant en avant cette revendication. De plus, un rassemblement d’une centaine de professionnel·le·s a eu lieu à Lausanne le 12 avril juste avant la séance de négociations et une pétition de soutien a récolté plus de 1000 signatures.

Pas de CCT au rabais !

Pour le personnel de l’enfance, il n’est pas question d’accepter une CCT au rabais. Dans les secteurs public et subventionné vaudois, les salaires sont inscrits dans les statuts du personnel du canton et des communes, ainsi que  dans les CCT (santé et social). Une grille salariale détermine pour chaque fonction le salaire minimum et maximum, ainsi que les mécanismes de la progression du salaire. La CCT du secteur enfance doit s’intégrer dans ces standards. Il en va de la valorisation d’un secteur, dont la majorité du personnel est féminin et dont la professionnalisation, bien que réelle, est encore trop souvent remise en cause.

Aussi, le secteur de l’enfance souffre aujourd’hui d’une pénurie relative de personnel qualifié. Certes, cela est dû en partie à un important développement du nombre de structures, mais pas seulement, puisque, force est de constater que la durée moyenne dans la profession est courte, soit d’à peine 7 ans pour les éducatrices·teurs. Par ailleurs, une forte proportion d’assistant·e·s socio-éducatifs (CFC ASE) qui se forment dans les crèches et garderies bifurquent ensuite vers d’autres secteurs, notamment le secteur social, où le métier est davantage valorisé. Pour finir, il faut désormais reconnaître la pénibilité liée aux métiers de l’enfance et ce, à travers le salaire et l’évolution de carrière, comme c’est le cas dans d’autres branches.

La mobilisation se poursuit

A la suite du rassemblement, la séance de négociations a permis, après une longue discussion, d’entrevoir la possibilité d’intégrer une grille de référence dans la CCT. La mobilisation a en effet pu faire valoir les arguments du personnel et une proposition de compromis rédigée par le président du groupe de négociations a été soumise à discussion et au vote lors de l’assemblée générale du secteur le 2 mai dernier. Cependant, rien n’est encore acquis et la suite de la mobilisation sera déterminée par une nouvelle assemblée le 7 juin prochain.

Maria Pedrosa Secrétaire syndicale SSP

 

mai 13 2016 | Travail | aucun commentaire »

Bobst : le ras-le-bol

topelement

En manifestant silencieusement sur le site de Mex, le mercredi 29 avril, les salarié·e·s de Bobst, peu accoutumés à ce genre d’exercice, ont fait connaître un vrai ras-le-bol des méthodes et des mesures de la direction. Nous nous sommes entretenus à ce propos avec un salarié de l’entreprise.

Malgré la brièveté de la manifestation, un quart d’heure, et la discrétion qui devait l’entourer, peut-on dire que quelque chose a changé chez Bobst?

Sans doute, même si rien n’est gagné d’avance. Mais le nombre des manifestants était très important et ils venaient vraiment de toute l’entreprise. Dans ce sens, oui, c’est quelque chose de nouveau pour Bobst.

Comment expliques-tu cette réaction?

Il y a des éléments de fond, qui tiennent au management « à l’américaine » introduit par l’actuel patron, Jean-Pascal Bobst, qui a succédé à une direction à l’ancienne, plus paternaliste à l’égard de « ses » employés. Maintenant, c’est beaucoup plus brutal. lire la suite »

mai 12 2015 | Economie and Travail and Vaud | aucun commentaire »

Renforcer la protection des travailleurs agricoles, un objectif prioritaire

topelement

En Suisse, les conditions de travail des ouvriers et ouvrières agricoles ne sont pas soumises à la loi sur le travail (LTr), mais à des contrats-types de travail (CTT) cantonaux, créant des disparités régionales considérables en matière de pénibilité, de durée du travail et de rémunération.

Cette réglementation multiple limite les possibilités de revendications et d’actions, sur le plan national, pour les salarié.e.s de ce secteur. Le 10 mars dernier, Jean-Michel Dolivo déposait au Grand conseil vaudois, pour le groupe La Gauche (POP-solidaritéS), un postulat demandant un rapport au gouvernement vaudois sur l’évolution de ce secteur depuis les années 2000 et sur les moyens à mettre en œuvre pour mieux protéger la santé de celles et ceux qui y travaillent.

lire la suite »

avril 13 2015 | Agriculture and Travail | aucun commentaire »

Manifestation nationale des femmes du 7 mars (train gratuit depuis Lausanne)

Capture d’écran 2015-03-05 à 11.43.31

SolidaritéS appelle, aux côtés de nombreuses autres organisations, à prendre la rue ce samedi à Berne pour manifester contre le plan Berset et pour l’égalité salariale. Cette manifestation est organisée dans le cadre de la Journée internationale des femmes et de la 4e action planétaire de la Marche mondiale des femmes (MMF). Un train gratuit au départ de Lausanne sera à disposition . Pour solidaritéS, cette mobilisation est importante car nous avons fait un gros travail avec la Marche mondiale des femmes et avec les groupes de gauche radicale afin d’avoir un front fort contre le paquet Berset. Mobilisons nous fortement et habillons nous en rouge pour montrer notre colère contre Berset!

NON à la retraite à 65 ans!
OUI à l’égalité salariale!

MANIFESTATION NATIONALE

Samedi 7 mars 2015
Berne, Schützenmatte

Télécharger le Flyer (PDF)

Train spécial gratuit de Lausanne : départ à 11:15

lire la suite »

mars 05 2015 | Féminin/masculin and Féminisme and National and Travail | aucun commentaire »

Les employeurs n’ont pas froid aux yeux

image_vd

Malgré des températures glaciales, aggravées par la bise ces derniers jours, certains employeurs du bâtiment dans le canton de Vaud ont contraint leurs salariés à travailler en plein air, au mépris de leur sécurité et de leur santé.

Sur le chantier d’Implenia de la rue Haldimand à Yverdon, les rafales de vent ont déclenché à plusieurs reprises les alarmes des grues, comme ont pu le constater des syndicalistes d’Unia. Pourtant, le chantier n’a pas été interrompu, et les travaux de bétonnages se sont poursuivis par – 5° C. Alors que, comme le souligne un grutier cité par le journal 24 Heures, «conduire une grue avec des rafales entre 70 km/h et 90 km/h, comme vendredi, c’est très dangereux. Lacharge peut tomber sur les ouvriers situés au-dessous.»  lire la suite »

février 16 2015 | Travail and Vaud | aucun commentaire »

Presse suisse : licenciements en vue du côté du «Temps»

193780075_zoom945

 

Le groupe d’édition Ringier, plus grande entreprise suisse de média sur le plan international, a annoncé plusieurs restructurations importantes au sein du quotidien romandLe Temps, avec un nouveau rédacteur en chef et le déménagement forcé de sa rédaction de Genève à Lausanne. Pour rappel, le quotidien avait été mis en vente en octobre 2013 par ses deux actionnaires principaux Tamedia et Ringier (qui détenaient chacun 46,25 %). Ringier a racheté les parts de son concurrent, rachat accepté depuis par la Commission de la concurrence. Depuis lors, les réorganisations se succèdent au sein du Temps.

Après plusieurs mois d’incessantes rumeurs, les 140 sa­la­rié·e·s du quotidien Le Temps ont appris que Ringier, désormais propriétaire à 92,5 % du journal, allait exécuter d’importantes réorganisations, sans presque associer la rédaction et les col­la­bo­ra­teurs·trices dans les changements envisagés. La première restructuration entreprise par Ringier a été de nommer Stéphane Benoit-Gaudet comme nouveau rédacteur en chef à la place de Pierre Veya. Actuel rédacteur en chef du magazine économique Bilan, Stéphane Benoit-­Gaudet quittera le bimensuel pour entrer au Temps dès le 1er avril 2015. La directrice du Temps Valérie Boagno va également quitter l’entreprise.

lire la suite »

septembre 19 2014 | National and Travail | aucun commentaire »

Les prostituées mises sur le trottoir par la Ville

PROSTSEVQ_06

Les conditions de travail des prostitué·e·s lausannoises se sont encore dégradées, au mois de mai, à la suite de l’évacuation forcée par la Municipalité d’un immeuble de salon de massage de la rue Sévelin, prétextant des «responsabilités en matière d’hygiène». La précarité de ces nouvelles conditions d’activité a amené les prostitué·e·s à résister.  lire la suite »

septembre 02 2014 | Féminin/masculin and Féminisme and Lausanne and LGBT and Logement and Travail and Vaud | aucun commentaire »

Pour une véritable politique d’accueil des migrant·e·s !

MANIFESTATION
MERCREDI 11 JUIN
17H30
PLACE CHAUDERON
LAUSANNE

Le 9 février dernier, l’acceptation de l’initiative «contre l’immigration de masse» a constitué un pas supplémentaire dans une politique discriminatoire, raciste et xénophobe qui est mise en oeuvre par les autorités helvétiques depuis des décennies.

Emboitant le pas derrière l’UDC blocherienne, par des discours mensongers, les autorités fédérales et cantonales, exacerbent des peurs sans fondement visant à stigmatiser les «étrangers», les «requérants d’asile». Par là, ils veulent faire croire que ce sont elles et eux, les «étrangers», «les requérants d’asile», qui seraient responsables de la détérioration des conditions de vie, de travail, de logement ou de transports d’une grande partie de la population.
lire la suite »

juin 10 2014 | Antiracisme and Economie and international and Lausanne and National and Santé and Travail and Vaud | aucun commentaire »

La centralité du salaire minimum en Europe et aux Etats-Unis


 

Soirée-débat avec Michel Husson

Economiste renommé et chercheur au sein de L’Institut de recherches économiques et sociales (IRES – Paris), auteur de nombreux ouvrages, dont Le capitalisme en 10 leçons (2012), Un pur capitalisme (2008), et co auteur du livre Salaire et compétivité, pour un vrai débat (2013)

Mardi 6 mai
20 h
Buffet de la Gare — (Salle des Vignerons)

Lausanne

La revendication d’un salaire minimum légal permettant de vivre convenablement est défendue aujourd’hui comme une perspective centrale par de nombreux syndicats et forces politiques dans le monde. C’est vrai dans les pays où le salaire minimum existe déjà, mais où il est notoirement trop bas pour assurer une vie décente, comme aux Etats-Unis, où plusieurs organisations syndicales revendiquent actuellement son doublement, de 7,25 à 15 $ de l’heure. En France aussi, la CGT, exige son aug- mentation, de 9,5 à 11,2 € de l’heure… En Angleterre, où il va être porté à 6,5 £, les Trade Unions (syndicats) demandent 8 £ l’heure. En Allemagne, il sera introduit pour la première fois en 2015, au niveau très modeste de 8,5 € l’heure. Dans le contexte actuel d’attaque généralisée contre les salaires, où les working poor sont de plus en plus nombreux, cette bataille permet en outre de faire un pas vers l’égalité salariale : 70 % des bas salaires concernent les femmes !
lire la suite »

avril 18 2014 | Economie and Lausanne and Travail | aucun commentaire »

Université de printemps de solidaritéS 2014

Michel Husson lors d’un atelier de l’Université de printemps 2013

Les 16, 17 et 18 mai 2014 aura lieu à Lignerolle (La Bessonnaz, dans le Jura vaudois) la cinquième édition de notre Université de Printemps. L’occasion de débattre, d’échanger et de se détendre au vert tout un weekend.

Deux jours et demi de débats et d’échanges y auront lieu sur le thème:

«Offensives réactionnaires et résistances»

S’intéresser aux offensives réactionnaires et aux résistances, c’est non seulement mieux reconnaître le sous-sol dans lequel prennent racine les idées réactionnaires et néo-conservatrices actuelles, mais surtout affirmer la nécessité, à chaque fois renouvelée, de comprendre pour agir, de penser pour lutter…
Avec la première plénière du vendredi soir et plusieurs ateliers tout au long du week-end, nous tâcherons notamment de faire le point sur les mouvements d’extrême droite en Suisse et en Europe, mais aussi, et peut-être surtout, sur les alternatives radicales et les ruptures nécessaires qui s’imposent à gauche pour faire face au changement de période que nous vivons.

Trois «meetings» en plénière :
— vendredi 16 mai à 20h: «Faire face aux extrêmes droites européennes»
— samedi 17 mai à 16h15: «Le revenu de base inconditionnel, une solution pour sortir de l’esclavage salarié?»
— dimanche 18 mai à 13h30: «Après « Occupy »: vers une nouvelle gauche sociale et politique aux USA»

De très nombreux ateliers thématiques…
Des animations musicales et culturelles diverses…
Une crèche sera à disposition des parents pour les heures d’ateliers et plénières, sous condition d’annonce préalable!

Téléchargez le programme (pdf)

Attention: le délai d’inscription est fixé au lundi 12 mai.
Inscrivez-vous rapidement, le nombre de places est limité, en écrivant à UniPrintemps

avril 18 2014 | Antiracisme and Eco-logique and Economie and Education and Féminin/masculin and international and National and Travail and Vaud | aucun commentaire »

Suivant »